Connectez-vous

Massacre de 100 Palestiniens à Rafah : Hamas dénonce la continuité de la guerre génocidaire d’Israël

Lundi 12 Février 2024

Izzat al-Rishq, un leader du mouvement Hamas, a déclaré que les massacres commis par Israël contre des civils “ce soir à Rafah, au cours desquels plus d'une centaine de martyrs ont été tués, sont une continuation de la guerre génocidaire et du déplacement forcé“.

 

C'est ce que révèle un communiqué, examiné par Anadolu, du mouvement palestinien Hamas, rendu public ce lundi sur Telegram.

 

Le chef du mouvement palestinien a ajouté que l'attaque israélienne contre Rafah confirme que le gouvernement de Benyamin Netanyahu ignore les décisions de la Cour internationale de Justice, qui a approuvé des mesures urgentes pour mettre fin à toute mesure qui pourrait être considérée comme un acte de génocide.

 

Al-Rishq a tenu l’administration Biden, ainsi que le gouvernement Netanyahu, pour entièrement responsables du massacre de Rafah, “à cause du feu vert qu’ils ont donné hier à Netanyahu et du soutien inconditionnel qu’ils lui apportent pour poursuivre la guerre d’extermination“.

 

Il a qualifié l'attaque contre la ville de Rafah de “crime combiné, une continuation de la guerre génocidaire et une expansion du champ des massacres perpétrés contre notre peuple, compte tenu des conditions tragiques que traverse cette ville, en raison de l’entassement de près de 1,4 million de citoyens, et la transformation de ses rues en camps pour les personnes déplacées, vivant dans des conditions extrêmement difficiles et cruelles, manquant du minimum nécessaire pour vivre.

 

Le chef du Hamas a appelé “la Ligue des États arabes, l'Organisation de la coopération islamique et le Conseil de sécurité de l'ONU à prendre des mesures urgentes et sérieuses pour mettre fin à l'agression sioniste et aux crimes génocidaires perpétrés contre les civils sans défense dans la bande de Gaza“.

 

Pour le 129 jour, Israël mène des opérations militaires meurtrières contre la bande de Gaza, qui ont fait, jusqu’à la journée du dimanche, “28 176 tués et 67 784 blessés, des femmes et des enfants pour la plupart“, en plus de milliers de disparus sous les décombres, selon des bilans officiels palestiniens et onusiens. [AA]

 
Nombre de lectures : 151 fois











Inscription à la newsletter