Connectez-vous

Manifestation de joie à Séoul après la destitution de Park

Samedi 10 Décembre 2016

SEOUL (Reuters) - Au lendemain du vote de la destitution de la présidente sud-coréenne Park Geun-hye, quelque 200.000 manifestants sont descendus dans les rues de Séoul pour exprimer leur joie.
 
Le vote massif des députés a eu pour effet de suspendre la présidente de ses fonctions, mais sa destitution effective dépend d'une décision des neuf juges de la Cour constitutionnelle, qui disposent de 180 jours pour se prononcer.

"Nous réclamons que la Cour constitutionnelle prenne une décision en conscience et en justice et qu'elle n'agisse pas contre la volonté du peuple", a déclaré Jung Kang-ja, l'un des animateurs du collectif de groupes de la société civile à l'origine de la manifestation.
 
Selon les organisateurs, les manifestants étaient 200.000 à avoir répondu à leur appel, une mobilisation moindre que lors des rassemblements antérieurs, avant que les députés ne votent à une majorité écrasante, par 234 voix sur 300, la destitution de Park.
 
Elue en décembre 2012 pour un mandat unique de cinq ans, la présidente sud-coréenne est impliquée dans un scandale de trafic d'influence. Il lui est reproché d'avoir aidé au financement de fondations créées par une de ses proches amies, Choi Soon-il, destinées à promouvoir sa politique.
 
Park dément toute malversation mais a exprimé des excuses publiques pour ce qu'elle a qualifié d'imprudence dans ses relations avec Choi. Sa cote de popularité est tombée à 5% dans les sondages.
 
Son Premier ministre Hwang Kyo-ahn, qui assure l'intérim à la tête de l'Etat, a appelé au calme et à la vigilance. "Jusqu'à présent, les marchés financiers et les marchés des changes sont restés relativement stables et il n'y aucun signe de mouvements inhabituels (en Corée du) Nord mais tous les fonctionnaires doivent garder la vigilance à l'esprit tandis qu'ils assurent leurs tâches", a-t-il dit.

 
Nombre de lectures : 28 fois












Inscription à la newsletter