Connectez-vous

Les vastes plans d’investissements de Joe Biden surmontent une étape clé

Mercredi 25 Août 2021

Après avoir été bloqués, les plans d’investissements (plus de 5000 milliards de dollars) de Joe Biden ont passé un cap mardi. Les démocrates doivent encore aplanir leurs différends.
 
Les deux plans titanesques d’investissements voulus par Joe Biden dans les infrastructures et les dépenses sociales, d’un montant total de près de 5000 milliards de dollars (près de 4560 milliards de francs suisses), ont franchi, mardi, une étape clé au Congrès américain, surmontant des divisions chez les démocrates.
 
Les votes sur leur adoption définitive ne sont toutefois pas attendus avant l’automne. D’ici là, les négociations au sein du camp démocrate s’annoncent tendues pour réconcilier les positions de l’aile gauche et des plus centristes.
 
Blocage contournable
 
Les démocrates ne disposent que d’une très étroite majorité et doivent donc parvenir au plus grand consensus possible s’ils veulent faire approuver ces deux plans historiques, qui marqueraient le mandat de Joe Biden.
 
Concrètement, la Chambre des représentants a approuvé, mardi, une résolution qui permettra de contourner un possible blocage des républicains au Sénat, afin de pouvoir adopter à l’automne, avec les seules voix démocrates si nécessaire, le plan de réformes sociales «le plus conséquent» aux États-Unis depuis les années 1930.
 
Le PIB de l’Allemagne
 
Éducation, santé, marché du travail ou encore lutte contre le changement climatique, cette résolution prévoit 3500 milliards de dollars (près de 3200 milliards de francs suisses) d’investissements sur dix ans, un montant vertigineux presque équivalent au PIB de l’Allemagne en 2020 (3800 milliards de dollars).
 
Cette résolution a été adoptée par 220 voix, toutes démocrates, contre 212, toutes républicaines. Elle ne précise toutefois que le montant total (les 3500 milliards de dollars) et les grandes lignes du plan d'«investissements dans les familles américaines», comme le définit Joe Biden.
 
Intenses manœuvres en perspective
 
Les parlementaires démocrates doivent désormais négocier et rédiger son contenu précis d’ici le 15 septembre. Les tractations seront ardues: deux sénateurs démocrates centristes ont déjà annoncé qu’ils ne soutiendraient pas un tel montant.
 
En parallèle et pour apaiser les modérés, la présidente démocrate de la Chambre Nancy Pelosi s’est engagée, mardi, à soumettre à un vote d’ici le 27 septembre le plan Biden d’investissements dans les infrastructures, d’un montant de 1200 milliards de dollars (près de 1100 milliards de francs).
 
Le Sénat a déjà approuvé ce projet le 10 août. Fait rare, il avait été soutenu par plus d’un tiers des sénateurs républicains. Il prévoit 550 milliards de dollars de nouvelles dépenses fédérales dans les routes, les ponts, les transports, mais aussi dans internet à haut débit et l’environnement. Avec la réorientation d’autres financements publics existants, il atteint au total 1200 milliards de dollars - l’équivalent du PIB de l’Espagne en 2020. (AFP)
Nombre de lectures : 119 fois












Inscription à la newsletter