Connectez-vous

Les acteurs politiques bissau-guinéens en conclave à Conakry

Mardi 11 Octobre 2016

Les acteurs politiques bissau-guinéens en conclave à Conakry
Bissau (APA) - Les délégations de l'Assemblée nationale bissau-guinéenne, du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert (PAIGC, pouvoir), du groupe des «15», de la société civile et des partis politiques ayant une représentation parlementaire en Guinée-Bissau sont en discussions à Conakry (République de Guinée) pour définir une feuille de route menant à la formation d'un nouveau gouvernement inclusif.

Réunis depuis lundi, à l’initiative du président guinéen, Alpha Condé, médiateur de la crise bissau-guinéenne désigné par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), ces différents protagonistes auront ce mardi une table ronde à l’issue de laquelle seront arrêtées les directives pour un gouvernement inclusif.

Peu avant son départ pour Conakry, le président de l'Assemblée nationale parlementaire, Cipriano Cassamá, a estimé que la remise du pouvoir au PAIGC, parti vainqueur des élections législatives, était le seul moyen de mettre fin à la crise politique.

De son côté, le Secrétaire général du Parti de la rénovation sociale (PRS), Florentine Mendes Pereira, a souligné que les partis sont d’accord pour la formation d’un gouvernement inclusif et que la pomme de discorde se trouve dans la désignation d’un Premier ministre.

Ce faisant, Mendes Pereira a qualifié de «honteuse» l’attitude de la classe politique bissau-guinéenne qui n’est pas en mesure de résoudre ses problèmes sans une intervention extérieure. «Quelle honte!», s’est-il exclamé.

Pour le président de la Ligue bissau-guinéenne des droits de l'homme, Augusto Mario da Silva, les différentes parties en conflit doivent taire leurs querelles politiques pour profiter pleinement de la rencontre de Conakry.
 
 
Nombre de lectures : 68 fois












Inscription à la newsletter