Connectez-vous

Les Palestiniens croient à un « rôle positif » des États-Unis sous Biden

Dimanche 29 Novembre 2020

L’Autorité palestinienne et la Ligue arabe ont affirmé dimanche dans un communiqué croire que la nouvelle administration américaine de Joe Biden aura un « rôle positif » pour la création d’un État palestinien indépendant.


Les Palestiniens croient à un « rôle positif » des États-Unis sous Biden
Le communiqué conjoint a été publié à l’issue d’une rencontre entre le président palestinien Mahmoud Abbas et le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, au Caire, siège de l’organisation.
 
Les deux hommes se sont rencontrés pour parler de « l’évolution de la question palestinienne », notamment à la lumière du résultat de la dernière élection présidentielle américaine.
 
Les Palestiniens ont salué la victoire du démocrate Joe Biden et, avec la Ligue arabe, ont dit espérer que la nouvelle administration américaine « ouvrirait la voie à la reprise par les États-Unis d’un rôle plus actif et positif dans la recherche d’une solution à deux États », un Palestinien aux côtés d’Israël, indique le communiqué.
 
Après la reconnaissance de la ville disputée de Jérusalem comme capitale d’Israël par le président sortant Donald Trump, les Palestiniens avaient coupé les ponts avec Washington.  
 
Le président Abbas a déclaré avoir « hâte de travailler » avec l’équipe Biden pour « améliorer » les relations américano-palestiniennes et garantir « la justice et la dignité » des Palestiniens.
 
M. Abbas, qui a rencontré dimanche le roi Abdallah II de Jordanie, est en tournée dans la région pour récolter des soutiens pour les Palestiniens.  
 
Selon un communiqué du palais royal de Jordanie, le roi a appelé à « intensifier les efforts internationaux pour mettre fin au conflit israélo-palestinien, insistant également sur une solution fondée sur deux États ».
 
M. Abbas doit s’entretenir lundi avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi.
Lors de son intervention par vidéo à l’Assemblée générale annuelle de l’ONU en septembre, M. Abbas avait réclamé une conférence internationale sur le conflit israélo-palestinien juste après l’élection présidentielle américaine. (AFP)
Nombre de lectures : 105 fois












Inscription à la newsletter