Connectez-vous

Le sort d’Ousmane Sonko dépend désormais du peuple sénégalais (Par Seybani Sougou)

Jeudi 19 Janvier 2023

Seybani Sougou
Seybani Sougou
L’affaire SWEAT beauté n’est ni une affaire de viol, ni une affaire de droit ou de justice, mais relève d’un banditisme d’état digne d’un Kompromat (une pratique de barbouze couramment utilisée par les services russes pour compromettre des opposants politiques).
 
Il faut le savoir une bonne fois pour toutes, même si toutes les preuves du monde établissaient son innocence (réquisitions téléphoniques, certificat médical, témoignages, PV d’enquête préliminaire de la gendarmerie, etc.), Ousmane SONKO sera sans aucun doute condamné devant la chambre criminelle, et sa candidature à l’élection présidentielle de 2024 empêchée, parce que tel est le souhait de Macky SALL (pour faire simple, même si le Bon Dieu « qu’il me pardonne », apportait un témoignage disculpant SONKO, il sera condamné).
 
Tous les débats, discours et commentaires sur le droit, la loi, la procédure et le déroulement du procès sont inutiles et relèvent d’une perte de temps. Tout est écrit à l’avance.
 
A ce stade, le sort d’Ousmane SONKO ne dépend plus de la justice ou de la chambre criminelle, mais uniquement de la volonté du peuple sénégalais et de sa détermination.
 
Macky Sall a démontré qu’il était totalement déterminé à faire emprisonner, torturer ou tuer pour conserver le pouvoir. Les Sénégalais sont-ils tout autant déterminés à lui faire face, pour stopper net et définitivement ses bavures ?
C’est la seule question qui vaille.
 
Tous ceux qui attendent un miracle du procès en seront pour leur frais (ils ont déjà choisi leurs juges pour finir le sale Job). 
Il faut faire face, maintenant.
 
Désormais, le sort de SONKO est entre les mains du peuple sénégalais.
Tout le reste n’est que spéculation et vaine littérature : Il n’y aura pas de justice au Sénégal, sous le magistère de Macky SALL.
Seybani SOUGOU –e-mail : sougouparis@yahoo.fr
Nombre de lectures : 419 fois


1.Posté par Me François JURAIN le 22/01/2023 12:01
Le scenario est écrit de longue date: fixation de l'audience, SONKO ne se présentera pas, grosses émeutes, malheureusement accompagnées de morts, Police et gendarmerie, surarmées, "retabliront" l'ordre, Macky SALL apparaitra comme le seul qui est capable ici, de faire face au désordre, acte 2: candidature pour untroisième mandat, SONKO de REBEUSS ne pourra pas faire grand chose, acte 3: élections, en faisant voter les morts et les enfants à naître, Macky SALL ré-élu avec 53% des voix...
A moins que...c'est cette inconnue qui pourra faire la différence!
Me François JURAIN

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter