Connectez-vous

Le président algérien (encore) en France pour raison médicale

Lundi 7 Novembre 2016

ALGER (Reuters) - Le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, qui ne fait que de rares apparitions en public depuis un accident vasculaire cérébral dont il a été victime en 2013, a été transporté à Grenoble lundi pour raison médicale. Il doit y subir des "contrôles médicaux périodiques", rapporte la présidence algérienne dans un communiqué diffusé par l'agence de presse officielle APS.
Réélu pour un quatrième mandat en 2014, le chef de l'Etat algérien, qui est âgé de 79 ans, avait déjà effectué pour des raisons médicales une visite en France en décembre dernier et une autre en Suisse en avril.
Après son AVC de 2013, il avait passé plusieurs mois à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce, à Paris.
Lors de la campagne présidentielle de 2014, il n'était apparu qu'une seule fois en public, pour voter, dans un fauteuil roulant.
Le prochain scrutin présidentiel est prévu en 2019 et l'opposition a demandé que la date en soit avancée. En vain, jusqu'à présent.
Les partisans d'Abdelaziz Bouteflika, qui est au pouvoir depuis 1979, assurent qu'il est aux commandes et en mesure de diriger l'Etat.
Ces dernières semaines, il est apparu un peu plus souvent lors des journaux télévisés où on l'a vu inaugurer un centre de conventions en prévision d'une réunion de l'Opep, une salle d'opéra ou encore une mosquée.
Nombre de lectures : 37 fois












Inscription à la newsletter