Connectez-vous

«Le journaliste d’investigation Ignace Sossou se porte bien et reste fort» (communiqué)

Lundi 2 Mars 2020

Le vendredi 21 février, en mi-journée, une délégation de journalistes a rendu visite au journaliste d’investigation Ignace Sossou à la prison civile de Cotonou. Sur la base d’une injustice flagrante dénoncée par les organisations de journalistes et de droits de l’homme, ce journaliste de Bénin Web TV, arrêté en décembre dernier, a été condamné à 18 mois de prison ferme et 200 000 francs Cfa d’amende.


Devant la prison civile de Cotonou (Bénin)
Devant la prison civile de Cotonou (Bénin)
Cette délégation composée d’une dizaine de journalistes membres et partenaires du Consortium International de Journalistes d’Investigation (ICIJ) comprenait également l’épouse et deux des enfants d’Ignace Sossou.
 
Cette visite avait pour but d’apporter le soutien et la solidarité des amis et collègues à Ignace Sossou, injustement détenu à la prison de Cotonou depuis 73 jours (à la date du 28 février).
 
A l’occasion de cette visite, Moussa Aksar, Directeur de Publication du quotidien L’Evénement au Niger, média avec lequel Ignace collabore, a remis à l’épouse du journaliste d’investigation, un appui financier de FreePress Limited, organisation qui accompagne aussi la prise en charge des frais pour la défense juridique de Ignace Sossou.
 
Très ému par cette visite de confrères venus de plusieurs pays (Niger, Sénégal, Burkina-Faso, Côte d’Ivoire, Cameroun, Botswana, Tanzanie, Togo, Kenya, Gambie, France, Etats-Unis, Serbie), Ignace Sossou s’est dit heureux de ce soutien qui lui permet d’avoir le moral haut et de rester fort dans cette épreuve.
 
Combatif et déterminé, Ignace Sossou a le sourire malgré sa détention et garde espoir quant à sa libération. « Je me porte bien. Les conditions de détention sont difficiles mais je reste fort, j’ai le moral. Cette détention est illégale et arbitraire parce que je n’ai rien fait de mal », a-t-il rappelé lors de cette rencontre qui s’est déroulée dans une ambiance conviviale. Il a remercié la délégation et toutes les personnes qui mènent des actions pour obtenir sa libération.
 
Moussa Aksar, au nom de la délégation, a assuré à Ignace Sossou que tout est mis en œuvre pour qu’il puisse recouvrer la liberté et retrouver sa famille le plus rapidement possible.
 
Moussa AKSAR
Directeur de publication de L’événement du Niger
Chef de délégation
 
Nombre de lectures : 127 fois












Inscription à la newsletter