Connectez-vous

Le coup de Jarnac de Monsieur Idrissa Seck.

Lundi 2 Novembre 2020

Le coup de Jarnac de Monsieur Idrissa Seck.
La déclaration d’Idrissa Seck visant à justifier son ralliement au chef de clan Macky Sall est manifestement un aveu de taille de leur volonté commune de s’unir contre toutes attentes pour piéger le peuple sénégalais. En vérité, le silence coupable de Idrissa Seck depuis plus d’une année et ce en raison même de tous les crimes économiques du régime de Macky Sall est la preuve tangible qu’ils se sont entendus depuis lors pour ourdir un plan machiavélique de complot contre le peuple sénégalais à travers ce fameux dialogue national : un piège à cons en vue d’instrumentaliser une certaine fibre patriotique pour essayer de donner un certain contenu objectif à leurs retrouvailles. Ces deux compères essaient tout simplement de duper le peuple,
 
Certains acteurs politiques à l’instar du maire de Mermoz - Sacré Cœur, monsieur Barthélémy Diaz sentaient venir cette trahison et nous avaient avertis.  Mais hélas, personne n’a donné foi à ses inquiétudes. Aujourd’hui, l’histoire lui a donné raison. Et puis, Idrissa Seck, se joue de l’intelligence de nos compatriotes. Se pense-t-il plus futé que nous autres pour oser justifier l’injustifiable, son ralliement abject au camp des véritables ennemis du peuple sénégalais, un camp connu de tous et qui passe son temps à bafouer nos droits et libertés ou à démanteler l’Etat de droit avec la complicité d’une certaine frange de la magistrature voire qui pille de manière éhontée et en toute impunité nos maigres ressources publiques. Tout cela vous le savez mieux que nous en tant qu’acteur politique de premier rang.
 
Pourquoi donc, aujourd’hui, votre nouvelle posture de gardien du temple visant à appuyer de l’intérieur du système le clan Faye-Sall et se taire d’un coup sur les nombreux scandales et crimes économiques de la gouvernance nauséabonde et détestable du chef de clan Macky Sall, si ce n’est une tentative malsaine de saborder les efforts de l’opposition pour mettre fin aux dérives de votre nouvel allié, l’incapable, l’incompétent du palais de l’Avenue Roume, le préfet de l’Hexagone au Sénégal.
 
Et puis, qu’est-ce que, au juste vous espérez de votre ralliement au camp des prédateurs du bien public ? Ramassez ce pouvoir moribond en 2024 ou pourquoi pas avant pour couvrir leurs forfaitures. Un tel deal ignoble, est-ce le prix de votre compromission ? En réalité, personne et même le plus grand insensé du pays, le parfait idiot de la République qui ne sait rien de la chose publique, ne va avaler vos explications fallacieuses.
 
De votre nouvelle station, dites - nous quelle sera votre marge de manœuvre pour influencer la politique du chef de clan Macky Sall ou tout au plus vous vous bercez d’illusion en croyant pouvoir faire plus que vos prédécesseurs au Conseil Économique Social et Environnemental ? Mais là vous fourrez votre doigt dans l’œil. Et tant pis pour vous, le nouveau transhumant monsieur Idrissa Seck, Vous êtes devenu en l’espace de vingt mois l’image d’un homme pressé, qui sur le tard renie ses convictions politiques. Vous ne valez pas mieux que notre apprenti - dictateur Macky Sall.
 
Quoique vous puissiez dire ou évoquer, vous n’avez pas le droit d’adopter aujourd’hui une telle posture en raison même du déroulement de tout le processus électoral jusqu’à la confiscation du vote de nos concitoyens par le chef de clan Macky Sall avec la complicité de son ex - ministre Aly Ngouille Ndiaye et ce pour deux raisons.
 
La première est votre seconde place à l’élection présidentielle de 2019, Au demeurant, vous avez toujours contesté la victoire de Macky Sall. Vous avez trahi toutes les personnes qui vous ont apporté leur soutien pour une raison ou pour une autre et qui combattent de manière ferme et résolue la gouvernance mafieuse du chef de clan Macky Sall.
 
La deuxième raison, qui est de loin la plus importante et qui a facilité votre positionnement dans le champ politique, est le soutien de taille de votre ancien allié monsieur Khalifa Ababacar Sall. Sans l’appui de ses partisans et le travail remarquable qu’ils ont accompli à vos côtés, vous seriez très loin du podium. Le plus ignoble dans votre position aujourd’hui est le fait de soutenir et de rallier le bourreau de l’ancien maire de Dakar, monsieur Khalifa Ababacar Sall.
 
En vérité, vous n’inspirez plus confiance depuis vos incessants allers-retours improductifs pour renouer le lien avec maître Abdoulaye Wade. Quelles que soient vos motivations à rallier le clan Faye - Sall, ne perdez surtout jamais de vue que la trahison se paie cash en politique.
 
Dites-nous, monsieur Idrissa Seck, qu’est ce qui a changé dans ce pays depuis l’élection présidentielle de 2019 pour oser trahir le combat de beaucoup de nos compatriotes et accepter de diriger le CESE que vous récusiez dans votre programme politique ? Avez-vous oublié entre temps que le chef de clan Macky Sall est et demeure toujours incompétent pour sortir le pays de la  pauvreté, de la corruption et de la délinquance économique ?
 
Toutefois, nous autres citoyens, ne devons jamais perdre de vue que très souvent au pays de la Teranga les ficelles  se tirent en dehors du cercle politique en raison même d’une connivence avec une certaine élite maraboutique, l’autre fléau du Sénégal, qui est toujours prompte à ramer à contre courant des intérêts légitimes des plus vulnérables de la société, en somme la majorité de nos concitoyens,
 
Nous devons rester vigilants et demeurer attentifs au coup de force qui se prépare sur le dos du peuple surtout avec l’arrivée dans le gouvernement de Macky Sall du magistrat Antoine Félix Abdoulaye Diome, qui a été au cœur des deux dossiers politico - judiciaires ;  l’affaire Karim Meissa Wade  - la CREI et l’affaire de la caisse d’avance concernant Khalifa Ababacar Sall. Indépendamment des compétences de ce magistrat, nous sommes en droit de nous demander si son entrée dans le gouvernement n’est pas une récompense pour son rôle dans ces deux dossiers chauds qui ont permis toutes proportions gardées à baliser le chemin du second mandat du chef de clan Macky Sall ? En vérité, Macky Sall n’a pas et n’aura jamais la posture d’un Homme d’État, il est toujours empêtré dans de minables calculs politiciens. Il faut s’attendre au pire avec lui. C’est une raison suffisante pour que nos compatriotes ne baissent pas la garde malgré les menaces voire les intimidations en vue de contrecarrer les plans diaboliques du chef de clan Macky Sall contre le bien public, nos valeurs et l’Etat de droit.
 
Pourtant, monsieur Idrissa  Seck a dénoncé et fustigé cette instrumentalisation abjecte de la justice qui a entraîné la confiscation des droits  civiques de ces deux adversaires politiques du chef de clan Macky Sall. Honte à vous monsieur Idrissa Seck. A travers votre acte de ralliement, vous venez de rendre un très mauvais service à la nation sénégalaise. J’ose espérer que les patriotes du parti Rewmi vous tourneront le dos comme vous venez de le faire au peuple sénégalais dans sa lutte contre la gouvernance sombre et vicieuse du chef de clan Macky Sall.
 massambandiaye2012@gmail.com
Nombre de lectures : 217 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter