Connectez-vous

Le commissaire Boubacar Sadio mitraille l’Ofnac et dit «Bravo» aux policiers et gendarmes

Dimanche 7 Janvier 2018

C’est à partir de mon lit d’hôpital que j’ai tenu à exprimer ma grande, totale et farouche indignation sur le rapport de l’OFNAC sur la perception de la corruption. Un rapport léger et farfelu qui classe la police et la gendarmerie comme les corps les plus corrompus du Sénégal. Ce rapport de l’OFNAC, n’est d’aucun apport, n’a aucune valeur scientifique, aucune consistance cognitive et relève de l’imagination et de l’affabulation d’un groupe de hauts fonctionnaires retraités ou en retrait cherchant à justifier leurs grosses rémunérations perçues grâce à l’argent du contribuable. Dès l’instant que l’on parle de perception, nous tombons dans le champ de la subjectivité, du subjectivisme, de la partialité.
 
Quel échantillon a été choisi et sur quelle base ? Quelle est la période de référence ? Quelle méthode avérée et scientifiquement reconnue a présidé au choix des questionnaires ? À leur nombre et à leur nature ? Qui ont été les cibles ?
 
Dans cette drôle et rocambolesque histoire qui a indigné plus d’un, la nouveauté, c’est l’implication et la citation de la gendarmerie, un corps d’élite qui a toujours joui d’une bonne réputation. Quant à nous policiers, ayant toujours été victimes des agressions, des critiques et des accusations récurrentes à tort des populations qui ont toujours nourri à notre encontre de l’antipathie voire de la haine, nous avons su développé une grande capacité de résistance et de résilience, nous contentant de faire le boulot sans état d’âme. La police a toujours été perçue et considérée comme un corps répressif. À ce titre, la police, la gendarmerie et les douanes sont logées à la même enseigne. Seuls nos frères d’armes, les Sapeurs-pompiers semblent jouir d’une relative acceptation qui d’ailleurs commence à s’effriter avec des scènes montrant des populations s’attaquer à des sapeurs par des jets de pierres et par des critiques acerbes et désobligeantes sur les retards apportés à leur intervention.
 
Éminents membres de l’OFNAC, c’est vraiment scandaleux, insultant, irrespectueux, désobligeant, affligeant, désolant et malheureux que vous vous attaquiez à deux institutions parmi les plus prestigieuses de la République ?
 
Éminents membres de l’OFNAC, pour votre gouverne, sachez que le travail de la police et de la gendarmerie ne s’arrête pas à la régulation de la circulation et au contrôle routier, une part infime de nos activités quotidiennes. NON ! Les missions assignées à la Police et à la Gendarmerie sont hautement plus importantes, plus nobles et plus stratégiques que ces dernières (police et gendarme) assument, assurent et exercent avec une abnégation totale, une détermination à toute épreuve, un esprit de sacrifice et une foi inébranlable et ce dans une discrétion dictée par un véritable souci d’efficacité.
 
Éminents membres de l’OFNAC, au cas où vous ne le sauriez pas, la police et la gendarmerie ont pour missions essentielles de :
  • Assurer la protection des personnes et des biens
  • Lutter contre le grand banditisme, la criminalité transfrontalière, le trafic d’êtres humains, la cybercriminalité et le trafic de drogue
  • Protéger le pays contre les menaces extérieures, notamment le terrorisme
  • Maintenir et rétablir l’ordre public
 La police et la gendarmerie sont également chargées de protéger les institutions de la république, parce que celles-ci une fois menacées, l’ordre social est perturbé.
 
Quelles nobles missions que les Policiers et les Gendarmes exercent et accomplissent avec dignité. C’est parce qu’elles sont efficaces que vous pouvez tranquillement, assis dans vos bureaux climatisés, pieds nus sur des moquettes velours, vous consacrez à cet exercice infamant qui consiste à traîner et vouer aux gémonies la Police et la Gendarmerie.
 
Éminents membres de l’OFNAC si vous avez eu le temps de mener des enquêtes sur la perception de la corruption, c’est tout simplement parce que vous avez déserté votre champ originel et habituel d’activités. En effet, il vous est demandé de traquer les gros et gras corrompus, de débusquer tous ces détourneurs de deniers publics qui s’y adonnent au vu et au su de tout le monde et qui aujourd’hui infeste et pollue l’espace public. Il vous est exigé par la loi, de publier un rapport annuel à jour de toutes vos activités.
 
Éminents membres de l’OFNAC, un homme accusé d’avoir volé 74 milliards, demande qu’on éclaircisse cette affaire, mais c’est le Président de la République qui arrête le Procureur, l’OFNAC épingle dans un rapport des directeurs généraux et s’apprête à mettre le grappin sur le jeune frère du Président de la République et c’est le directeur de l’OFNAC, votre prédécesseur qui sera renvoyé ; un homme inculpé de corruption est nommé PCA dans le même secteur et va gérer des milliards ; une entreprise créée il y a 6 mois est attributaire d’un marché de gré à gré ; un étranger se voit indemniser 13 milliards pour un marché qu’on lui avait donné par entente directe ; un marché de 50 milliards de gré à gré pour la confection des nouvelles cartes d’identité biométriques et jusqu’à présent les citoyens font des queues interminables pour obtenir leur document.
 
Éminents membres de l’OFNAC, votre structure dans son rapport 2014-2015 a dénoncé la scandaleuse gestion de Ciré DIA, le ci-devant directeur général de la poste. Il y est mentionné que « de faux bons de commande ont été confectionnés pour faire croire que des matières ont été normalement distribuées à des agences et services de Poste-finances. Le procédé a consisté à utiliser des bons de commande ayant déjà servi pour l’approvisionnement des services du groupe SN-La Poste pour changer la quantité des matières concernées par des actes de rajouts ».
 
C’est effarant, démentiel, les anglais diraient ‘’amazing’’. Un véritable acte de grande délinquance financière dont l’auteur, en l’occurrence le directeur général a reçu une prime à l’impunité.
Dans le même rapport de l’OFNAC, le sieur Cheikhou Oumar ANNE, ci-devant directeur général du COUD a été épinglé pour « détournement de subvention sans bénéficiaires, de menaces et d’intimidation sur les enquêteurs de l’OFNAC » On aurait pu citer les cas du Port, de la LONASE etc…
Éminents membres de l’OFNAC, vous avez de la matière. Il vous est demandé de vous attaquer aux grands criminels financiers dont les activités plombent notre économie. Seulement votre nouvelle orientation est fort compréhensible, tout simplement parce que vous seriez instruits de ne plus fouiner dans certaines structures. Ne pouvant plus vous occuper de manière active à débusquer les grands détourneurs deniers publics, vous avez adopté une nouvelle démarche qui consiste à faire dans la proximité et la prévention en allant trouver sur site les voleurs potentiels pour les dissuader de passer à l’acte.
 
Éminents membres de l’OFNAC, vous devez des excuses officielles et publiques à la Police et à la Gendarmerie. Vous avez terni l’image et la réputation de deux grandes institutions qui constituent de piliers de la République. Vous avez porté tort à des milliers de pères de famille qui font de leur métier un véritable sacerdoce et qui quotidiennement exposent leur vie sur les différents champs d’action aussi bien à l’intérieur du pays que dans le cadre des opérations extérieures. Vos fonctions, si éminentes soient-elles, n’ont pas plus de valeur et de dignité que celles qu’exercent policiers, gendarmes et douaniers au service de la République.
 
Éminents membres de l’OFNAC, cette police que vous avez humiliée et jetée en pâture aux populations, vous apporte une réponse cinglante en se classant comme la 4e meilleure police de tout le continent africain. Et je suis sûr et convaincu qu’elle continuera à monter en puissance pour occuper la première place qu’elle avait occupé par le passé. Je profite de l’occasion pour adresser à l’Inspecteur général Omar MAL ainsi qu’à l’ensemble des membres de la Police nationale mes très vives et sincères félicitations.
Encore une fois Policiers, Gendarmes, Bravo !
 
Dakar, le 05 Janvier 2018
 
Boubacar SADIO
Commissaire de Police divisionnaire de Classe Exceptionnelle à la Retraite
Ancien Directeur Général Adjoint de la Police Nationale
e-mail : sadioboubacar54@gmail.com
 
Nombre de lectures : 3805 fois


1.Posté par UNRPTHIES le 08/01/2018 18:16
Parfait Monsieur le Commissaire. Rien à dire.
Prompt rétablissement.

2.Posté par Sall le 10/01/2018 12:18
Bien dit Mr le commissaire;les grands voleurs, les grands corrompus se trouvent dans les bureaux climatisés.

3.Posté par shantob le 11/01/2018 09:05
Commissaire je commence dabord par vous souhaiter un bon retablissement et une longue vie aupres de ta famille. Ensuite loue la rigueur, la sinceritė de la rėponse qui met a nu LOFNAC et remet la police et la gendarmerie dans leur position d'avant rapport. Enfin merci commissaire pour nous avoir redonnė le moral. A travers vos ecrits nous sentons que nous avons des chefs qui dėfendent l'institution police/gendarmerie.

4.Posté par Xalima le 16/05/2018 10:52
Lui, dans notre entendement, il etait destine a autre chose que la police. Mais maintenant c'est a l'honneur de la police. Nous qui l'avions rencontre au lycee le voyions plus loin s' il voulait rester en France. IL a fait les classes preparatoires qui preparent aux Grandes Ecoles de France. S'il avait voulu continuer ses etudes il pourrait revenir avec les honneurs academiques les plus importants. Ce n' est pas un carrieriste. Et sa nature le montre. Il a toujours ete brillant.

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter