Connectez-vous

Le Hamas considère la dissolution du Cabinet de Guerre israélien comme une victoire pour la résistance palestinienne

Mardi 18 Juin 2024

Le mouvement de résistance palestinienne Hamas a déclaré lundi soir, que la décision du gouvernement israélien de dissoudre le Cabinet de guerre, formé pour conduire la guerre dans la Bande de Gaza, était une victoire pour la résistance palestinienne.

 

Dans un communiqué, Izzat al-Rishq, membre du bureau politique du Hamas, a déclaré que la résistance armée -dirigée par la branche armée du Hamas, les Brigades Al-Qassam- démantèle le Cabinet de guerre sioniste (israélien), formé il y a huit mois pour démanteler la résistance palestinienne.

 

Tel Aviv a annoncé lundi que le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait dissous le Cabinet de guerre, formé le 11 octobre 2023, quelques jours seulement après qu'Israël a déclaré la guerre à Gaza le 7 octobre de l'année dernière.

 

Cette décision intervient après que le chef de l’opposition Benny Gantz a démissionné du gouvernement d’urgence au début du mois en raison de désaccords sur la stratégie d’après-guerre pour la Bande de Gaza.

 

Le Cabinet de guerre était initialement composé de Netanyahu, Gantz, du ministre de la Défense Yoav Gallant, de Ron Dermer, de Gadi Eizenkot et du chef du parti Shas, Aryeh Deri.

 

Faisant fi d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU exigeant un cessez-le-feu immédiat, Israël a été condamné par la communauté internationale, dans le cadre de son offensive brutale continue sur Gaza, depuis l'attaque du Hamas le 7 octobre 2023.

 

Plus de 37 300 Palestiniens ont été tués à Gaza, pour la plupart des femmes et des enfants, et plus de 85 000 autres ont été blessés, selon les autorités locales.

 

Plus de huit mois après le début de la guerre israélienne, de vastes étendues de Gaza sont en ruines au milieu d’un blocus paralysant, empêchant l'arrivée de nourriture, d’eau potable et de médicaments.

 

Israël est accusé de génocide par la Cour internationale de Justice, dont le dernier arrêt a ordonné à Tel-Aviv de suspendre immédiatement ses opérations à Rafah, où plus d'un million de Palestiniens avaient cherché refuge pour fuir la guerre, avant son invasion le 6 mai. [AA]

 
Nombre de lectures : 166 fois











Inscription à la newsletter