Connectez-vous

Le HCR demande à l'UE de ne plus renvoyer de demandeurs d'asile en Hongrie

Lundi 10 Avril 2017

Le HCR demande à l'UE de ne plus renvoyer de demandeurs d'asile en Hongrie
GENEVE (Reuters) - Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a demandé lundi aux pays membres de l'Union européenne de ne pas renvoyer de demandeurs d'asile vers la Hongrie tant que ce pays n'aurait pas amendé sa nouvelle loi sur le placement en détention de migrants à la frontière.
 
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban, qui voit dans l'émigration massive une menace pour la composition socio-économique de l'Europe et un "cheval de Troie du terrorisme", a fait adopter cette loi le 28 mars.
 
"La situation des demandeurs d'asile en Hongrie, qui préoccupait déjà vivement le HCR, n'a fait qu'empirer depuis l'adoption de la nouvelle loi, qui prévoit l'interpellation obligatoire des demandeurs d'asile", a déclaré le Haut commissaire aux réfugiés, Filippo Grandi.
 
Le règlement Dublin, qui s'appuie sur la convention de Dublin signée en 1990, permet aux pays de l'UE et renvoyer des réfugiés vers le premier Etat où ils sont entrés dans le bloc européen.
 
Filippo Grandi a invité les pays de l'UE à "suspendre tout transfert vers la Hongrie de demandeurs d'asile découlant du règlement Dublin, tant que les autorités magyares n'auront pas conformé leurs pratiques et leurs règles avec le droit européen et le droit international".
 
"Depuis qu'elle (la nouvelle loi) est entrée en vigueur le 28 mars, les nouveaux demandeurs d'asile, parmi lesquels des enfants, sont placés en détention dans des conteneurs ceints de barbelés, à la frontière, pour toute la durée du traitement de leurs demandes", a déclaré le HCR.
 
A la date de vendredi dernier, 110 personnes, dont quatre enfants non accompagnés ainsi que des enfants avec familles, étaient détenus dans ces conditions, a ajouté le HCR.
 
Nombre de lectures : 39 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter