Connectez-vous

Le Géorgien assassiné à Berlin était un meurtrier, selon Poutine

Mardi 10 Décembre 2019

Zelimkhan Khangoshvili
Zelimkhan Khangoshvili
Le président russe Vladimir Poutine a déclaré que le ressortissant géorgien assassiné en août dernier à Berlin était lui-même un assassin ayant pris part à des actes sanglants sur le territoire russe et souligné que la demande d'extradition formulée à l'Allemagne n'avait pas été entendue.
 
Zelimkhan Khangoshvili, un ancien combattant séparatiste en Tchétchénie âgé de 40 ans, de nationalité géorgienne, a été tué de deux balles dans la tête dans un parc du centre de la capitale allemande alors qu'il se rendait à la mosquée.
 
L'Allemagne a expulsé la semaine dernière deux diplomates russes en réaction au refus des autorités russes de coopérer dans l'enquête sur ce meurtre, une décision qui marque une escalade dans les relations déjà tendues entre Berlin et Moscou.
 
Vladimir Poutine a dénoncé cette décision de l'Allemagne, estimant qu'il était injuste d'expulser des diplomates russes en se basant uniquement sur des conclusions préliminaires.
 
S'exprimant à l'issue d'un sommet en "format Normandie" sur l'Ukraine, à Paris, le président russe a déclaré ne pas savoir ce qui était arrivé au ressortissant géorgien, ajoutant toutefois que celui-ci était mêlé au crime organisé.
 
La chancelière Angela Merkel a déclaré lors de la même conférence de presse qu'elle avait dit au président russe que les autorités allemandes attendaient que Moscou fournisse des informations pour l'enquête. (Reuters)
Nombre de lectures : 95 fois












Inscription à la newsletter