Connectez-vous

Le Brésil adhère au Club de Paris

Vendredi 30 Décembre 2016

Brasilia (awp/afp) - Le Brésil a formalisé vendredi son adhésion au très sélect Club de Paris qui regroupe les créanciers publics et qui confirme son ouverture aux pays émergents.

"Le Club de Paris sera lui aussi renforcé par l'adhésion du Brésil, après celle de la Corée en juillet dernier" a affirmé l'ambassadeur de France au Brésil, M. Laurent Bili, lors d'une cérémonie en présence du ministre brésilien des Finances, M. Henrique Meirelles.

L'admission du Brésil comme 22ème membre du Club, annoncée le mois dernier mais rendu effectif par sa signature "renforce la représentativité, la légitimité et l'efficacité du Club de Paris et pérennise les principes qui sont le fondement de son action et contribuent au bon ordre du système financier international" a-t-il ajouté.

Depuis le début de l'année, marquée par le 60ème anniversaire de l'institution, le Club de Paris a dit son intention de s'ouvrir aux pays émergents toujours plus présents sur le problème de la dette souveraine, une initiative soutenue par le Fonds monétaire international

Comme la Corée du sud, le Brésil fait partie des pays observateurs du Club de Paris, une condition indispensable pour y adhérer. Trois autres pays bénéficient de ce même statut et pourraient donc y adhérer : la Chine, l'Inde et l'Afrique du sud.
Le Brésil, longtemps débiteur du Club de Paris, a participé comme créancier à 65 négociations depuis 1985.

Les nouveaux adhérents doivent respecter les critères du Club de Paris, parmi eux la solidarité et le partage des données.

Le Club de Paris, fondé en 1956, est un "groupe informel" de pays dits "industrialisés", parmi eux la France, les Etats-Unis, l'Allemagne, le Japon ou encore la Suisse.
Cette institution multilatérale a pour objectif de permettre "aux créanciers de recouvrer leurs créances en arriérés et de trouver une solution efficace et rapide aux crises de la dette souveraine".
 
Nombre de lectures : 79 fois












Inscription à la newsletter