Connectez-vous

La revue de presse du 25 janvier 2021

Lundi 25 Janvier 2021

Le journaliste Jean Meissa Diop, décédé dimanche à Dakar
Le journaliste Jean Meissa Diop, décédé dimanche à Dakar
La lutte contre la pandémie de Covid-19 et les hommages rendus au défunt journaliste Jean Meissa Diop font la une des quotidiens pour leur édition de ce lundi.
 
Les journaux s’intéressent à la campagne de vaccination qui se prépare pour l’éradication du coronavirus qui, selon le ministère de la Santé, a fait 575 morts au Sénégal. Ils évoquent également les mesures prises par l’Etat pour rompre la chaîne de transmission de la maladie.
 
L’Observateur est préoccupé par l’"inefficacité" du couvre-feu instauré dans les régions de Dakar et Thiès (ouest). "Cette mesure ne semble toujours pas avoir l’effet escompté. La propagation du virus se poursuit dans ces deux régions", constate-t-il.
 
"Macky Sall, dos au mur", titre WalfQuotidien, qui fait le constat suivant, concernant la lutte contre la pandémie de Covid-19 au Sénégal : "Après la hausse (…) des nouvelles contaminations et des morts, l’idéal serait de prendre de nouvelles mesures restrictives pour éviter l’hécatombe. Mais la situation économique est intenable. Le chef de l’Etat est coincé par les finances publiques."
 
"Efficacité, risques, scepticisme des populations… Un vaccin, mille questions", ajoute-t-il.
 
"Les frais d’une ordonnance", titre Le Quotidien, selon lequel le Sénégal doit acheter 38 millions de doses de vaccin contre le Covid-19 et "mettre à niveau" sa chaîne de froid en vue de leur bonne conservation.
 
Il faut ajouter à ces "défis" l’adhésion des populations et des professionnels de la santé à la campagne de vaccination, selon le même journal. Kritik’ affirme que "les autorités craignent les réticences" d’une partie de la population à laquelle les vaccins sont destinés.

"Ignorance, incertitude, doute, inconnu, un ensemble de facteurs qui entretiennent la psychose autour des vaccins annoncés", lit-on dans ce journal.
 
EnQuête évoque "la course contre la mort" à laquelle se livre le personnel chargé de soigner les cas graves de Covid-19. Il y a une "grande crainte" concernant l’approvisionnement correct en oxygène dans les services de réanimation des hôpitaux, selon le journal. 
 
On apprend du quotidien Le Soleil que la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est prononcée pour "un accès universel aux vaccins" contre le coronavirus. Cette revendication a été exprimée lors du 58e sommet des pays membres de ladite organisation. En plus du "principe d’équité" des pays, concernant l’accès aux vaccins, le président sénégalais, Macky Sall, prenant part à ce sommet, "a mis l’accent sur l’acquisition de vaccins répondant aux normes de sécurité et d’efficacité", ajoute Le Soleil.
 
Tribune signale "l’organisation en grande pompe d’évènements où les rassemblements ne peuvent être évités". "Il s’agit des funérailles, des baptêmes et des mariages", précise-t-il, rappelant que les rassemblements sont interdits par les autorités pour réduire le rythme de propagation de la maladie.
 
Les quotidiens regrettent le rappel à Dieu du journaliste Jean Meissa Diop. Il est décédé dimanche à l’âge de 58 ans.
 
"L’orthodoxie perd son ange gardien", écrit WalfQuotidien, le journal qui a employé Diop pendant plus de deux décennies.

"Jean Meissa Diop s’en est allé pour l’au-delà. Une triste nouvelle pour la presse sénégalaise à laquelle il a consacré sa santé et son énergie, sa vie pour faire court", commente le même journal.
 
"Humble, modeste, sociable, ouvert, disponible, cultivé et généreux dans le partage du savoir", écrit Sud Quotidien pour rendre hommage au directeur de publication de Walf Grand’Place, la version people de WalfQuotidien qui a cessé de paraître.
 
"Adieu l’expert !" s’exclame EnQuête, l’un des canaux de diffusion de la célèbre chronique "Avis d’inexpert" que de nombreux lecteurs de la presse sénégalaise lisaient avec bonheur sous la plume du défunt journaliste. Il ajoute qu’avec son décès, le journalisme perd un "formateur hors pair" et un "défenseur infatigable des couches vulnérables".
 
Le Soleil rend hommage à "un journaliste au parcours exemplaire", réputé pour sa "rigueur" et sa "finesse d’esprit". "Jean Meissa Diop a toujours fait preuve d’un grand professionnalisme et d’une autorité journalistique appréciée", témoigne L’Observateur de la vie du célèbre journaliste culturel, ancien membre du Conseil national de régulation de l’audiovisuel.
 
"JMD comme journaliste modèle et dévoué (…) Jean fait partie de ces gens qui ont le don de l’humilité, de l’honnêteté et de la générosité intellectuelle. La passion [du journalisme] dans le comportement, dans l’écriture et dans les critiques. Rares sont ceux qui lui contestent sa vaste culture des grands sujets (…) A Dieu l’expert !" lit-on dans Le Quotidien.
 
L’As estime que "la presse perd une boussole" avec le décès de Diop. C’est "un contrôleur (…) de la qualité journalistique" qui s’en est allé, selon le même journal. (APS)
 
Nombre de lectures : 87 fois












Inscription à la newsletter