Connectez-vous

La revue de presse du 20 novembre 2023

Lundi 20 Novembre 2023

La revue de presse du 20 novembre 2023

La désignation de Bassirou Diomaye Faye comme candidat de Pastef à la présidentielle de février, le projet de loi de finances initiale (PLFI) 2024 et les éliminatoires de la coupe du monde 2026 sont au menu des quotidiens reçus lundi à l’Agence de presse sénégalaise.

 

Face à  « une éligibilité incertaine » de son leader Ousmane Sonko en détention, Le Pastef  »a enfin dévoilé dimanche son candidat de substitution en portant son choix sur Bassirou Diomaye Faye », note Bés Bi Le Jour.

 

Quatre personnalités proches d’Ousmane Sonko, dont le député Guy Marius Sagna, ont déclaré dimanche avoir désigné Bassirou Diomaye Faye candidat à l’élection présidentielle du 25 février 2024 et demandé aux Sénégalais de parrainer sa candidature.

 

Les députés Birame Souleye Diop et Abass Fall, et El Malick Ndiaye, chargé de la communication du parti politique de M. Sonko, font partie des auteurs de cette décision.

 

Bassirou Diomaye Faye, secrétaire général et numéro 2 de Pastef-Les patriotes, le parti de M. Sonko dissous le 31 juillet dernier, est placé en détention depuis avril dernier. Agé d’une quarantaine d’années, Faye est un inspecteur des Impôts et Domaines.

 

Arrêté pour outrage à magistrat, diffusion de fausse nouvelle et diffamation envers un corps constitué, il est placé en détention depuis sept mois.

 

Pour Vox populi, ‘’Sonko fait parrainer Diomaye’’ pour l’élection présidentielle de février 2024. Mais ses camarades signalent que  « parrainer le candidat Bassirou Diomaye Faye ne signifie nullement une abdication quant à  la candidature du président Ousmane Sonko’’.

 

« Sonko avance son pion », titre WalfQuotidien tandis que pour Libération ‘’Bassirou Diomaye (est) mis en piste’’.  

 

« Diomaye sur scène », titre Sud Quotidien qui précise néanmoins que « Ousmane Sonko (est) toujours en embuscade » dans l’attente d’une décision judiciaire définitive concernant sa volonté de candidature pour la présidentielle.

 

Sous ce registre, Enquête pose la question relative á ce plan B : « Coup de maître ou tentative de leurre » ? Cependant, tranche Le Quotidien, « Le projet change de tête », en référence au lien quasi organique qui a jusqu’ici existé entre Ousmane Sonko et la présidentielle du 25 février 2024. 

 

A ce sujet, une petite page semble tournée si l’on en croit Yoor-Yoor Bi. « Bassirou Diomaye Faye, porte-étendard du projet des patriotes », souligne ce quotidien. 

 

La presse quotidienne s’est également fait écho du projet de loi de finances initiale (PLFI) présentée samedi à l’Assemblée nationale par le ministre des Finances et du Budget, Mamadou Moustapha Bâ.

 

‘’7003, 6 milliards de francs CFA, les grandes lignes du budget 2024’’, titre Le Soleil qui relève une forte augmentation des dépenses d’investissement évaluées à 2138, 4 milliards de francs CFA, soit une hausse de près de 23,3% et un risque de surendettement modéré.

 

Selon Enquête,  « le projet de budget  2024 connait une hausse des recettes de 818,8 milliards de francs CFA et une prévision de croissance de 9,2% en 2024 ».

 

Le match  de football opposant l’équipe nationale du Sénégal à celle du Soudan du Sud pour le compte de la première journée des éliminatoire de la coupe du monde 2026 fait les choux gras de la presse quotidienne.

 

‘’Sénégal-Soudan (4-0), la promenade de santé des Lions’’, titre Les Echos qui signale qu’à l’occasion de ce match, Sadio Mané a fêté sa 100e sélection. ‘’Les lions marchent sur les Bright Stars », affiche à la Une le quotidien Record. [IMPACT.SN avec APS]

Nombre de lectures : 180 fois











Inscription à la newsletter