Connectez-vous

La philosophie de communauté de destin est le remède au « syndrome de l'anti-mondialisation »

Mercredi 1 Février 2017

La philosophie de communauté de destin est le remède au « syndrome de l'anti-mondialisation »
Source : Le Quotidien du Peuple
 Le 17 janvier, le Président chinois Xi Jinping a assisté à la cérémonie d'ouverture de la réunion annuelle du Forum économique mondial de 2017 à Davos, en Suisse, et a prononcé à cette occasion un discours intitulé « Pour des responsabilités partagées et la promotion d'un développement mondial ».

Le 19 janvier, le Quotidien du Peuple a publié un article signé qui souligne que le discours du Président Xi a apporté la réponse chinoise pour l'économie mondiale, à savoir comment voir, que faire, comment faire, mettant en avant les propositions de la Chine pour guider activement la libération des effets positifs de la mondialisation économique, montrant toute la détermination et toute la confiance de la Chine, deuxième plus grande économie du monde et acteur-clé dans le contexte actuel de la gouvernance économique mondiale.
 
L'article souligne que se contenter d'accuser la mondialisation économique des problèmes qui assaillent notre monde ne correspond pas à la réalité des faits et n'aidera pas davantage à résoudre ces problèmes. Si l'histoire a quelque chose à nous enseigner de la mondialisation économique, un des points-clés est que certains répètent et font écho à l'idée que la mondialisation économique non seulement ne contribue pas à résoudre les problèmes immédiats, mais qu'en plus elle augmente les coûts de résolution de ces problèmes ; du point de vue de l'évolution historique à long terme, ce n'est qu'en appréhendant avec précision la direction générale de l'évolution de la mondialisation économique que l'on pourra fournir des conseils pour sortir de la situation actuelle.
 
L'article a également dit que le choix dans la mondialisation de l'économie, ne doit pas conduire à ignorer le fait que la voix des anti-mondialisation a toujours accompagné le processus de mondialisation économique. Pourquoi la mondialisation économique a-t-elle toujours eu du mal à se débarrasser de la voix du doute ? Quelles sont les causes sous-jacentes de cette éclosion, de ce renforcement du sentiment actuel d'anti-mondialisation dans la communauté internationale, et en particulier dans les pays occidentaux ?
 
En fin de compte, la mondialisation économique est une « épée à double tranchant », et c'est le résultat inévitable des caractéristiques intrinsèques de celle-ci. Comme le Président Xi Jinping l'a souligné, « Quand l'économie mondiale est dans une phase descendante, il n'est pas facile de rendre plus grand le ''gâteau'' de l'économie mondiale, il peut même devenir encore plus petit, et dans ces conditions les conflits entre la croissance et la distribution, le travail et le capital, l'efficacité et l'équité seront plus visibles et les pays développés et les pays en développement en ressentiront la pression et le choc. La voix des anti-mondialisation reflète les insuffisances de la mondialisation économique, et cela mérite notre attention et qu'on y réfléchisse ».
 
L'article souligne que les facteurs économiques et les facteurs politiques, les questions nationales et les questions internationales sont étroitement liés, ajoutant beaucoup d'incertitudes à l'avenir de la mondialisation économique. Apporter un remède au « syndrome de l'anti-mondialisation », réside dans la découverte d'une solution efficace aux problèmes de croissance économique mondiale, de gouvernance et de développement. En réponse, le Président chinois Xi Jinping a présenté de manière claire le plan de la Chine : adhérer au principe de l'innovation et créer un modèle de croissance dynamique ; adhérer au principe d'une interaction synergique, pour créer un modèle de coopération ouvert et gagnant-gagnant ; avancer avec notre époque, pour créer un modèle de gouvernance juste et raisonnable ; adhérer aux principes d'équité et d'inclusivité pour créer un modèle de développement équilibré et inclusif.
 
L'article estime aussi que le monde actuel semble avoir des attentes renforcées envers la Chine, et que cela est dû à la confiance qu'a répandu la Chine dans le monde grâce aux succès du chemin qu'elle a emprunté. La route que l'on emprunte décide de notre destin. C'est en s'appuyant sur cette idée, en se basant sur ses propres conditions nationales, en mettant les intérêts du peuple au premier plan, en réformant et en innovant, en cherchant une voie de développement commun dans un esprit d'ouverture que la Chine non seulement a obtenu de remarquables réalisations dans son propre développement, mais aussi offert de nombreuses opportunités au monde.
 
La Chine soutient fermement le processus de mondialisation économique, et derrière se trouve une philosophie directrice donnée par le sentiment de communauté de destin. La Chine a proposé l'initiative « Une ceinture et une route », encouragé l'amélioration de la gouvernance économique mondiale, construit avec vigueur un modèle d'ouverture vers l'extérieur pour le développement commun, et elle travaille activement à rendre le processus de mondialisation économique plus dynamique, plus inclusif et plus durable.
 
Nombre de lectures : 65 fois












Inscription à la newsletter