Connectez-vous

La menace d'une intervention militaire égyptienne en Libye inquiète

Samedi 23 Mai 2020

Alors que le maréchal Haftar essuie revers sur revers depuis que la Turquie a formalisé et renforcé son soutien militaire au camp rival du gouvernement d'Union nationale de Fayez al-Sarraj, le président égyptien al-Sissi menace à son tour d'intervenir militairement en Libye pour contrecarrer l'influence croissante de la Turquie. Une perspective qui inquiète le groupe de contact sur la Libye de l'Union africaine, qui a tenu une réunion par visioconférence en début de semaine.
 
C'est une déclaration du président al-Sissi à la télévision égyptienne le week-end dernier qui a réveillé les craintes du groupe de contact de l'Union africaine. Dans cet entretien, il menace d'engager son armée en Libye si l'ANL de Khalifa Haftar « devait être mise en difficulté » dans sa « lutte contre le terrorisme ». Comprendre, contre le GNA de Fayez al-Sarraj, dans le langage du chef de l'État égyptien.
 
« Un affrontement direct entre la Turquie et l'Égypte sur le sol libyen - et plus seulement par procuration - compliquerait encore davantage le retour à la paix », redoute un diplomate, martelant la position de l'Union africaine selon laquelle « il n'y a pas d'issue militaire » au conflit libyen. (RFI)
Nombre de lectures : 92 fois












Inscription à la newsletter