Connectez-vous

La coopération pragmatique sino-suisse va franchir une nouvelle étape

Lundi 16 Janvier 2017

Entretien avec Doris Leuthard, Présidente de la Confédération helvétique
 
« Je suis très honorée par la prochaine visite d’État du Président Xi Jinping en Suisse. Elle montre que les deux pays sont de bons partenaires, qui continuent de renforcer la coopération entre eux dans divers domaines, et d'approfondir la confiance bilatérale mutuelle », a déclaré Doris Leuthard, Présidente de la Confédération helvétique lors d'un entretien accordé aux journalistes du Quotidien du Peuple à Berne, la capitale suisse.
 
Selon Mme Leuthard, les relations sino-suisses se développent harmonieusement, et les deux pays ont enregistré des progrès dans de nombreux domaines depuis l'établissement des relations diplomatiques entre eux. Elle a souligné que, l'année dernière, la Suisse et la Chine ont annoncé la création d'un partenariat stratégique innovant entre les deux pays, ce qui non seulement constitue un autre pas en avant pour les relations entre eux, mais témoigne aussi de la confiance qui règne entre les deux pays en matière de coopération bilatérale.

Il existe une confiance mutuelle entre les deux gouvernements, grâce à une série de dialogues menés entre les deux parties au cours des années dans un esprit d'égalité de traitement, de coopération innovante et gagnant-gagnant, mais aussi de respect mutuel entre les deux parties.

Mme Leuthard a déclaré que, dans le contexte actuel de montée du protectionnisme dans le commerce et les investissements dans le monde, d'augmentation des barrières commerciales entre les pays, la Suisse et la Chine partagent en revanche toute deux les valeurs d'une société ouverte, et qu'existe entre les deux un large consensus sur l'élargissement et l'approfondissement d'un commerce international libre.

Depuis l'entrée en vigueur de l'Accord de libre-échange sino-suisse, le volume du commerce bilatéral a considérablement augmenté, de même que les investissements dans les deux sens et la création de nouveaux emplois. Mme Leuthard a par ailleurs noté que la coopération bilatérale sino-suisse possède encore une grande marge d'amélioration, et que lors de la visite du Président Xi Jinping en Suisse, les deux pays vont également explorer la possibilité de renforcer de manière globale l'accord de libre-échange qui les lie et qui est déjà mis en œuvre.
 
« La coopération dans l'innovation est un atout majeur des relations bilatérales sino-suisses », a dit Mme Leuthard, qui a également souligné que les deux pays sont aujourd'hui désireux de renforcer davantage encore la coopération bilatérale dans le domaine de l'innovation, et de monter dans la chaîne de valeur.
 
Selon Mme Leuthard, s'agissant des problèmes d'énergie et de climat liés au développement futur du monde, la Chine a, lors de la Conférence sur les changements climatiques des Nations Unies à Paris, pris des engagements importants, apportant une contribution exceptionnelle pour permettre la conclusion de l'«Accord de Paris ». De même, la Chine et la Suisse peuvent partager leurs connaissances et leur expertise, et travailler ensemble dans des domaines de recherche comme les énergies propres et d'autres.
 
Mme Leuthard a par ailleurs déclaré aux journalistes que la Suisse et la Chine vont signer un accord culturel lors de la visite du Président Xi Jinping et de lancer l'« Année du tourisme sino-suisse 2017 ». Avec la poursuite de la facilitation des procédures d'obtention de visas pour les touristes chinois souhaitant y venir, la Suisse accueille davantage de touristes chinois visitant le pays de manière plus approfondie. La Suisse est également prête à communiquer et coopérer avec la Chine, qui souhaite développer le tourisme d'hiver.
 
« Le président Xi Jinping prononcera un discours lors du Forum de Davos, je suis impatiente d'entendre ses explications sur la façon dont la Chine va contribuer à la stabilité de l'économie mondiale ». Mme Leuthard a enfin souligné que la situation mondiale est maintenant en pleine tourmente, et que la voix que la Chine exprimera dans l'arène multilatérale montrera pleinement ses capacités en matière de gouvernance mondiale, ainsi que son rôle stabilisateur pour l'économie mondiale. La Chine, a-t-elle conclu, est un grand pays, et les gens vont voir que la Chine possède une influence de plus en plus importante dans les affaires internationales et régionales, tandis que de son côté, la Suisse est prête à jouer un rôle actif dans ce processus.
 (Wang Yuan et Ren Yan, journalistes au Quotidien du Peuple)

 
Nombre de lectures : 59 fois












Inscription à la newsletter