Connectez-vous

« La construction du parc national du tigre de Sibérie et du léopard de l’Amour a porté ses fruits » (LQP)

Vendredi 4 Mars 2022

En octobre 2021, la Chine a créé officiellement des premiers parcs nationaux, qui sont le parc national de la zone de Sanjiangyuan ("la source des trois fleuves", à savoir le fleuve Yangtsé, le fleuve Jaune et le fleuve Lancang) et d’autres. Aujourd’hui, dans les vastes montagnes et forêts du parc national du tigre de Sibérie et du léopard de l’Amour, il y a de plus en plus de chevreuils d'Asie et de faisans, et même des animaux rares y apparaissent de plus en plus souvent. Des tigres et des léopards y vivent. Entre les montagnes verdoyantes et l’eau limpide, l’homme et la nature coexistent en harmonie.
 
Les habitats des tigres de Sibérie et léopards de l’Amour sauvages, largement situés dans le nord-est du pays, ont été endommagés à cause des certaines activités dans le passé, comme la déforestation et les activités des mines et des carrières. Ils ont presque disparu vers la fin des années 1990.
 
En janvier 2017, le Plan pour le projet pilote de construction du parc national du tigre de Sibérie et du léopard de l’Amour a été publié, ce qui a signifié le lancement officiel du projet. Le parc national d’une superficie planifiée totale de 14065 km2 traverse deux provinces : le Jilin et le Heilongjiang. Toutes les zones qui doivent être incluses dans le parc national y ont été intégrées. La protection se fait sur tout le processus, avec une approche globale. Les passages de migration des tigres de Sibérie et des léopards de l’Amour, leurs zones de reproduction et d’habitation, les zones où leurs activités sont fréquentes, ainsi que leurs habitats potentiels et les zones adjacentes identifiés par la surveillance ces dernières années ont été intégrés dans le parc national, augmentant de trois fois la superficie de la zone protégée par rapport à la zone initiale.
 
« Créé officiellement l’année dernière, le parc national du tigre de Sibérie et du léopard de l’Amour est entré dans une nouvelle phase de développement. Le nombre de troupes de tigre de Sibérie et de léopard de l’Amour connaît une progression continue et stable, grâce à l’amélioration permanente du parc sur le plan écologique. Dix jeunes tigres et environ cinquante troupes de tigres sauvages supplémentaires, ainsi que sept jeunes léopards et environ soixante troupes de léopards sauvages supplémentaires ont été repérés par la surveillance », a dit Zhao Li, directeur du bureau de gestion du parc national du tigre de Sibérie et du léopard de l’Amour
 
De nombreuses caméras infrarouges au sol effectuent la surveillance jour et nuit. Les satellites de télédétection dans l’espace et les drones dans le ciel observent également les activités. Dans le parc national du tigre de Sibérie et du léopard de l’Amour, un système de surveillance dans le ciel, au sol et dans l’espace est capable d’assurer la surveillance en temps réel d’une vaste zone. Ce système a déjà récupéré plus de 20000 fois des images de surveillances des tigres et de léopards, fournissant un appui fort à la protection scientifique des animaux.
 
Dans ce système de surveillance qui s’opère dans le ciel, au sol et dans l’espace, notre journaliste a été émerveillé par ce qu’il a vu. Un tigre de Sibérie secoue sa tête, lèche sa fourrure et passe devant la caméra d’un pas énergétique. Des tigres, des léopards, des ours noirs et des cerfs Sika cherchent à manger, se promènent et s’amusent. Les forêts sont très animés et pleines de vie.
 
"Les technologies nous ont permis de connaître ‘le roi de la forêt’ de très près", a dit Feng Limin, directeur adjoint du centre de surveillance et d’études des tigres de Sibérie et des léopards de l’Amour de l'Administration nationale des forêts et des prairies. Quand les tigres et les léopards passent, les caméras infrarouges au fond de la forêt enregistrent des vidéos et les transmettent au backoffice en temps réel. L’intelligence artificielle peut identifier et analyser les images, et les gens peuvent les visualiser sur leur portable quelques secondes plus tard.
 
"Protéger les tigres et les léopards, c’est comme tenir un grand parapluie, qui protège la biodiversité de l’ensemble de l’écosystème", a ajouté Feng Limin. L’écosystème du parc national a été bien protégé par la protection des tigres et des léopards. Les forêts couvrent 97,74% du parc. Le niveau de matériel sur pied a atteint 223 millions de mètres carrés. Les zones dont les conditions écologiques ont été restaurées s’étendent sur plus de 40000 hectares.
 
L’agent de patrouille Liang Feng’en a parlé des tigres et des léopards sauvages qui se multiplient dans les forêts avec de la fierté. "Ils veulent s’installer ici seulement si nous pouvons bien protéger les forêts."
Chang Qin et Kou Jiangze (journalistes au Quotidien du Peuple)
 
Nombre de lectures : 136 fois












Inscription à la newsletter