Connectez-vous

La compagne de Lula: «Je viens te chercher!»

Vendredi 8 Novembre 2019

La Cour suprême a prononcé un arrêt favorable jeudi à la sortie de prison de l'ex-président brésilien incarcéré pour corruption.


«Je viens te chercher! Attends-moi!», a lancé sur Twitter dans la nuit de jeudi à vendredi la nouvelle compagne de Lula, Rosangela da Silva, peu après un arrêt de la Cour suprême du Brésil permettant la libération de plusieurs milliers de détenus, dont l'ex-président.
 
Luiz Inacio Lula da Silva, qui purge depuis plus d'un an et demi une peine de 8 ans et 10 mois de réclusion pour corruption, pourrait sortir dès ce vendredi de sa cellule du siège de la police fédérale de Curitiba (sud).
 
Pour cela, il faut que la juge d'application des peines autorise sa libération, que ses avocats devraient formellement demander dans la journée.
 
Mariage à l'horizon
 
Rosángela da Silva, surnommée «Janja», la nouvelle compagne de l'ex-président de 74 ans qui est veuf depuis 2017, a assorti son message de plusieurs mots-clé, dont #nuestroamorsiemprevencerá (notre amour vaincra toujours).
 
La sociologue quadragénaire vit à Curitiba et aurait rencontré Lula durant sa présidence (2003-2010). Il a évoqué dans une interview depuis son lieu de détention son désir de l'épouser une fois qu'il serait sorti de prison.
 
Dans un jugement qui était très attendu, les 11 magistrats de la Cour suprême du Brésil ont mis fin tard jeudi à une jurisprudence selon laquelle une personne peut être emprisonnée avant l'épuisement de tous ses recours si sa condamnation a été confirmée en appel, considérant qu'elle était inconstitutionnelle.
 
C'est le cas de Lula, de même que de près 5000 personnes détenues dans le pays. Parmi les détenus qui pourraient être élargis figurent des dizaines de personnes condamnées, comme l'ex-président, dans le cadre de l'enquête anticorruption «Lavage Express». (afp/nxp)
Nombre de lectures : 141 fois












Inscription à la newsletter