Connectez-vous

La Chine présente sa vision d'une « énergie durable pour tous »

Dimanche 26 Février 2017

La Chine présente sa vision d'une « énergie durable pour tous »

Trois études se sont vues lever le voile le 22 février à Beijing par l’Organisation du développement et de la coopération de l’interconnexion énergétique mondiale (GEIDCO) . Dans ses trois rapports diffusés (« Livre blanc sur la stratégie du développement de l’interconnexion énergétique mondiale », « Techniques et perspectives de l’interconnexion énergétique transfrontières et intercontinentale » et « Développement et perspectives de l’interconnexion énergétique mondiale pour 2017 »), l’organisation propose un système stratégique de l’interconnexion énergétique, des pistes de développement et une feuille de route. Tout vise à construire une communauté énergétique non seulement écologqique et pauvre en carbone, mais aussi interconnectée et partagée par le monde entier.
 
Lors du Sommet du développement de l’ONU qui a eu lieu le 26 septembre 2015, le Président chinois Xi Jinping a lancé un appel de créer un réseau mondial de l’énergie pour satisfaire la demande mondiale en électricité propre et verte. L’initiative est bien accueillie par la communauté internationale. En mars dernier, la GEIDCO a officiellement vu le jour à Beijing. Elle constitue la première organisation énergétique internationale fondée à l’initiative de la Chine et reçoit ses premiers 80 membres venant des pays des quatre coins du monde.
 
C’est une tendance inévitable de fusionner les réseaux d’énergie, d’information et de transport. Si aujourd’hui, les réseaux d’information et de transport sont mondialement partagés, celui d’énergie est quant à lui à la traîne. Cependant, en cours de conception, il a comme l’épine dorsale un réseau électrique à ultra haute tension et interconnecté. Il est aussi considéré comme une plate-forme basique à partir de laquelle le monde entier peut développer, transporter et utiliser l’énergie propre. La construction devrait connaître trois étapes pour réaliser une interconnexion nationale, puis intracontinentale et finalement intercontinentale. Elle s’achèvera autour des années 2050 dans l’objectif onusien de faire partager une « énergie durable pour tous ».
 
Liu Zhenya, président de la GEIDCO, estime que le réseau mondial de l’énergie favorisera un nouveau mode de production et de consommation caractérisé par une domination de l’énergie propre et une électrification très moderne. Grâce à ce réseau, un nouveau échiquier énergétique se dressera et un partenariat gagant-gagnant sera envisageable dans la future coopération énergétique. Il a d’ailleurs appelé à poursuivre l’innovation dans ce domaine tout en s’appuyant sur la recherche technologique. Il ne serait pas loin d’avoir des fruits innovants dans les domaines tels que les big data, le réseau logistique, la conduite automatique, le réseau automobile, etc.
(Journaliste au Quotidien du Peuple)
 
 
Nombre de lectures : 65 fois












Inscription à la newsletter