Connectez-vous

« La Chine continue à construire de nombreux chemins de fer dans les cinq ans à venir »

Lundi 15 Mars 2021

La Chine compte 170 000 kilomètres de voies ferrées d’ici 2025, dont 50 000 kilomètres de voies grande vitesse (y compris les lignes interurbaines), a indiqué Lu Dongfu, président du conseil d’administration de China Railway, lors de la session législative annuelle du pays cette année. Les lignes ferroviaires couvriront les villes de 200 000 habitants et les lignes à grande vitesse couvriront 98% de villes de plus de 500 000 habitants.
 
Durant la mise en œuvre du 13ème plan quinquennal (2016-2020), la longueur de chemin de fer a augmenté de 20,9%, passant de 121 000 kilomètres à 146 300 kilomètres. La longueur de lignes à grande vitesse a presque doublé, totalisant 37 900 kilomètres, contre 19 800 kilomètres auparavant. Après la construction du réseau de chemin de fer composé de “4 lignes horizontales et 4 lignes verticales”, qui s’est achevée plus tôt que prévu, un réseau ferroviaire plus développé composé de “8 lignes horizontales et 8 lignes verticales” se met en place progressivement, permettant à la Chine de disposer du réseau ferroviaire le plus moderne et du réseau de lignes à grande vitesse le plus développé du monde. Le trafic de voyageurs a atteint 14,9 milliards de personnes durant la mise en œuvre du 13ème plan quinquennal, dont 9 milliards de voyageurs en train de grande vitesse, en hausse de 41% et 152% respectivement par rapport au niveau durant la mise en œuvre du 12ème plan quinquennal (2011-2015).
 
Durant la mise en œuvre du 13ème plan quinquennal, le chemin de fer chinois a réalisé d’importants progrès en matière d’innovation autonome, son niveau technique étant au premier rang mondial. La Chine est au top niveau mondial en ce qui concerne le savoir-faire de construction de lignes ferroviaires à haute vitesse, sur le haut plateau, adaptés à l’environnement de froid extrême et capables de supporter des charges extrêmement importantes. La Chine dispose de la technologie de trains à grande vitesse intelligent totalement autonome. Elle s’est dotée des trains Fuxing avec une vitesse allant de 160 km/h à 350 km/h.
 
Lu Dongfu a cité trois mesures pour renforcer l’innovation autonome des trains à grande vitesse Fuxing. Premièrement, avant le 1er juillet 2021, la région autonome du Tibet et son chef-lieu Lhassa seront desservis par les trains à moteur hybride Fuxing, qui associe puissance électrique et combustion interne. 31 provinces, régions autonomes et municipalités seront ainsi couvertes par le réseau ferroviaire. Deuxièmement, avant le 1er juillet 2021, les trains intelligents à grande vitesse Fuxing seront mis en service dans les lignes à grande vitesse, telles que les lignes Beijing-Shanghai, Beijing-Harbin, Beijing-Guangdong et Chengdu-Chongqing, pour que les trains plus performants rendent service à plus de gens. Troisièmement, “le projet d’innovation scientifique CR450” a été lancé dans l’objectif de développer des trains Fuxing de nouvelle génération plus rapide, sûr, éco-responsable et intelligent et moins énergivore, de manière à accélérer la vitesse des trains à grande vitesse chinois et à consolider leur position leader dans le monde. 
Lu Yanan (journaliste au Quotidien du Peuple)
Nombre de lectures : 133 fois












Inscription à la newsletter