Connectez-vous

La Californie et New York réfléchissent à bloquer le décret Trump

Lundi 30 Janvier 2017

La Californie et New York réfléchissent à bloquer le décret Trump
SAN FRANCISCO (Reuters) - Les procureurs généraux de Californie et de l'Etat de New York, deux bastions du Parti démocrate, examinent les moyens de contester la légalité du décret signé vendredi par Donald Trump interdisant temporairement l'accès au territoire américain à des ressortissants de sept pays musulmans.
 
Les procureurs démocrates pourraient devenir un creuset de la résistance aux mesures que le nouveau président des Etats-Unis entend mettre en œuvre, tout comme les procureurs républicains s'étaient opposés à la politique de Barack Obama.
 
"Le décret de Trump ne devrait pas exister et doit être contesté comme enfreignant la Constitution", a déclaré Xavier Becerra (photo), l'attorney general de Californie dans un communiqué. "Cela foule aux pieds des siècles de tradition américaine", a-t-il ajouté.
 
Dans cette initiative, la Californie a été rejointe par l'Etat de New York pour venir soutenir les positions de la Pennsylvanie, de l'Etat de Washington et d'Hawaï, Etats qui inclinent en faveur du camp démocrate.
 
"Nous pensons vraiment que le décret est anticonstitutionnel", a déclaré Douglas Chin, le procureur général d'Hawaï samedi, sans fournir de détails sur la nature juridique du texte.
 
"Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour aider à mener le combat pour définitivement abattre ce décret", a commenté Eric Schneiderman, procureur de New York, samedi.
 
Dans un message sur son compte Twitter, il a appelé tous les voyageurs placés en rétention à l'aéroport JFK de New York à contacter ses services.
 
Pour l'instant, l'ampleur de la mobilisation des Etats de l'Union déterminés à combattre ce décret demeure incertaine.
 
"Il y a des discussions en cours", a commenté le porte-parole de l'attorney general de Pennsylvanie, Josh Shapiro.
 
Quatre juges à Brooklyn, Boston, Alexandria (Virginie) et Seattle sur la côte ouest ont prononcé au cours du week-end des interdictions d'expulsion de ressortissants étrangers en application du décret de Donald Trump.
 
Nombre de lectures : 26 fois









Inscription à la newsletter