Connectez-vous

Israël: 550 000 Israéliens ont quitté le pays pendant les 6 premiers mois de la guerre

Dimanche 23 Juin 2024

Aéroport David Ben Gourion de Tel-Aviv
Aéroport David Ben Gourion de Tel-Aviv

Plus d’un demi-million d’Israéliens ont quitté le pays au cours des six premiers mois de la guerre en cours dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre et ne sont pas revenus, selon les médias hébreux, dimanche.

 

La guerre israélienne a fait plus de 123 000 morts et blessés palestiniens, pour la plupart des enfants et des femmes, et plus de 10 000 disparus dans un contexte de destruction massive et de famine qui a coûté la vie à des dizaines d’enfants.

 

Citant des données de l’Autorité de la Population et de l’Immigration (officielle), le site d’information « Zaman Israël » (privé) a déclaré qu’environ 550 000 Israéliens ont quitté le pays au cours des six premiers mois de la guerre et ne sont pas encore revenus.

 

Le site Internet indique que ce qui aurait pu être une évasion temporaire pour les Israéliens pendant la guerre, ou une difficulté technique pour y retourner, s'est désormais transformé en une tendance permanente (de migration permanente).

 

Selon les dernières données du Département israélien des statistiques datant d'avril dernier, la population d'Israël s'élève à 9,9 millions d'habitants, dont plus de deux millions d'Arabes (Les Palestiniens de 1948), 400 000 Palestiniens à Jérusalem-Est et 20 000 Syriens dans le Golan syrien occupé.

 

Des millions d’Israéliens ont la double nationalité et possèdent au moins une autre nationalité en plus de leur nationalité israélienne.

 

Depuis le 8 octobre, les factions palestiniennes et libanaises au Liban, dont le Hezbollah, ont échangé des bombardements quotidiens avec l'armée israélienne, faisant des centaines de morts et de blessés, la plupart du côté libanais.

 

Les factions au Liban se disent solidaires de Gaza, en proie à une guerre dévastatrice qui a fait plus de 123 000 morts et blessés Palestiniens, pour la plupart des enfants et des femmes, en plus de milliers de personnes portées disparues. [AA]

 
Nombre de lectures : 144 fois











Inscription à la newsletter