Connectez-vous

Infrastructures hospitalières à Matam: les vérités du Dr Mamadou Demba Ndour au chef de l'Etat

Lundi 5 Juillet 2021

« Excellence !
Bienvenue !
 
Dans le cadre de votre tournée (POLITIQUE +/- Économique) vous serez notre hôte dans quelques heures.
 
Conscient qu’on ne se verra pas, je saisi cette tribune pour vous souhaiter la bienvenue chez vous.
 
Avant de développer ma pensée, je précise que ce n’est pas le chef de Service de la Gynécologie obstétrique de l’EPS2 de Matam, ni le Président de la Commission Médicale du même EPS encore moins le Secrétaire Générale du Syndicat Autonome des Médecins Pharmaciens et Chirurgiens-dentistes du Sénégal Zone de Matam qui vous parle. C’est Mamadou Demba NDOUR, citoyen Sénégalais, résidant dans le périmètre communal de Matam depuis 6 ans qui vous interpelle.
 
Excellence permettez-moi de vous dire ce qu’ils vous cacheront :
 
1) La jeunesse de Matam est désœuvrée, Excellence en dehors d’être conducteur de Moto Jakarta, ou ASP mes frères n’ont aucune perspective de développement social.
 
2) Excellence, en décidant de construire un troisième EPS dans le département de Matam ( sur les 3 hôpitaux de la région TOUS les 3 sont dans le département de Matam) vous renforcez l’injustice sociale que vivent les populations du Ranérou Ferlo et de Kanel.
 
Le district Sanitaire de Ranérou qui est l’un des districts les plus vastes du Sénégal (15 000 KM2) ne dispose à l’heure où je vous parle que de 4 ambulances fonctionnelles (1 en bon état à Vélingara Ferlo et 3 carcasses roulantes, CS Ranérou 1, Mbam 1, Youneferé 1) Pour 17 structures de Santé dont certains se trouvent à plus de 200 km de l’hôpital le plus proche. Ce district qui fait plus de 27 fois la région de Dakar ne dispose que d’un médecin, un seul.
 
Excellence savez-vous, que dès qu’on m’annonce un femme enceinte hémorragique dans cette zone je sais déjà que j’ai plus de chance (ou malchance) de signer deux certificats de Décès que de délivrer un certificat d’accouchement.
 
Ils ne vous le diront pas Excellence, car en réalité ils s’en préoccupent peu, Ils séjournent dans notre région qu’à l’occasion de vos tournées politiques, de joutes électorales et de manifestations religieuses.
 
Hélas Excellence, ceux sont eux les éternels absents qui parleront à notre nom.
 
3) Excellence, je sais que vous ne me lirez pas, au cas contraire, ils se presseront de vous dire que c’est un opposant, frustré.
 
Opposant ! Je le suis et je l’assume sans équivoque. Mais je participe à la concrétisation de vos politiques publiques, plus que tous ceux qui vous entourent.
 
Excellence en réalité, ils ne vous disent pas la vérité, vous gagnerez à écouter ceux qui font plus de 330 nuitées par an dans la région de Matam, ceux-là qui restent plus de 8 mois sans sortir de cette région, j’en fais partie. L’émergence de mouvements de protestation sociale comme « Fouta Tampi », « Dande Mayo émergeant » en est l’illustration.
 
4) L’EPS 1 des Agnam que vous inaugurez demain, ne règlera pas les problèmes réels de
la région. Excellence demandez, s’il vous plait, au Médecin chef du District de Thilogne ( chef lieu) et au Médecin chef de la région de Matam en fonction lors de la pose de la première pierre de cet EPS 1 s’ils ont été associé au projet.
 
N’ont-ils pas tous été informés la veille de la cérémonie ?
Savez-vous qu’une bonne partie des agents qui y sont officiellement affectés retourneront à Dakar dès la fin de la cérémonie d’inauguration. Car en réalité, comme à Kédougou et à Kaffrine, ils ont maquillé encore les choses avec des collègues en formation.
 
A Ourossogui, il vont vous faire poser une première pierre du Nouvel Hôpital de référence sous régionale, Merci excellence nous disons enfin.
 
Hélas Excellence, ce sera encore la charrue avant les bœufs. Ils ne vous diront pas que même pour le site devant abriter cet important édifice, c’est encore un flou total.
 
Ils ne vous diront pas qu'aucune étude technique n’est encore faite (Sols, Topographie, Impact environnemental…). Donc vous posez une première pierre sur un site hypothétique.
Bref Excellence, après tout, de quoi je me mêle même, c’est votre titre foncier.
 
Qu’il pleuve vente ou neige (quoique peu probable qu’il neige au Fouta), vous aurez vos majorités ici. Même si pour vous, c’est fini, vous ne pouvez plus être candidat à la magistrature suprême.
 
Troisième Mandat deniou ko Fiy Terré.
 
Qu’à cela ne tienne je serais très heureux de vous avoir comme Président du conseil Départemental de Matam et de droit, PCA de EPS 2 de Matam mon hôpital, avec vous je suis sûr qu’on n’aura plus de FAUSSE DELIBERATION du Conseil qui dépouille des médecins de leur logement par NECESSITE de Service au profit d’administratifs.
 
Bienvenue Excellence !
Mi weltima no fewiii,
Yafom Mathidam,
One NDiarama.”
 
Dr Mamadou Demba NDOUR
Matam
(*) Cette lettre avait été rendue publique lors de la "tournée économique" du chef de l'Etat dans la région de Matam. 
Nombre de lectures : 297 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter