Connectez-vous

ISRAËL: Pour l’ONU, la loi sur les colonies est clairement illégale

Jeudi 8 Décembre 2016

Genève - Le Haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'homme a qualifié jeudi de violation du droit international le projet de loi du Parlement israélien légalisant 4.000 logements dans des colonies israéliennes construites en Cisjordanie occupée.

Le texte soutenu par le gouvernement de droite de Benjamin Netanyahu a été approuvé par 57 voix contre 51 à la Knesset. Il doit encore être voté en deuxième et troisième lecture avant d'avoir force de loi.
« J'exhorte les parlementaires à reconsidérer leur vote en faveur de ce projet de loi qui, s'il est adopté, aurait des conséquences très importantes et nuirait gravement à la réputation d'Israël dans le monde », écrit Zeid Ra'ad Al Hussein dans un communiqué.
Il souligne qu'en autorisant l'utilisation de terrains privés appartenant à des Palestiniens pour la construction de colonies israéliennes sans le consentement des propriétaires, cette loi violerait le droit international.

Israël, en tant que puissance occupante, doit respecter la propriété privée des Palestiniens, qu'il y ait ou non versement de compensations, a-t-il insisté.
 
A Bruxelles, l'UE, qui compose avec l'ONU, les Etats-Unis et la Russie le Quartet pour le Moyen-Orient, rappelle que les colonies constituent un obstacle à la paix et menacent de rendre impossible la solution à deux Etats (israélien et palestinien).
L'Union européenne réitère son opposition ferme, conformément à la position du Quartet, à la politique de colonisation par Israël et à toutes les actions prises dans ce contexte, selon un communiqué des services de la chef de sa diplomatie Federica Mogherini.

Quelque 400.000 colons sont installés en Cisjordanie occupée, sous la protection de l'armée israélienne.
Pour la communauté internationale, toutes les colonies, c'est-à-dire les implantations civiles israéliennes sur des terres occupées, sont illégales et créent un obstacle majeur à la paix et à la création de deux Etats.

Toutes les colonies israéliennes, qu'elles soient des avant-postes construits sans autorisation (...) ou des implantations approuvées par Israël, sont clairement et sans équivoque possible illégales au regard du droit international et constituent un des principaux obstacles à la paix, a dit M. Zeid.

Pour le Foyer juif, un parti nationaliste religieux représenté dans le gouvernement israélien, ce projet de loi constituerait un premier pas vers une annexion partielle de la Cisjordanie.
 
Nombre de lectures : 81 fois

Nouveau commentaire :










Inscription à la newsletter