Connectez-vous

Human Rights Watch dénonce violences et répression en Guinée

Jeudi 19 Novembre 2020

Photo d'illustration
Photo d'illustration
C'est après un long travail d'enquête que l'ONG Human Rights Watch tire ses conclusions des violences post-électorales en Guinée, après le scrutin du 18 octobre dernier. L'ONG n'est pas tendre avec les autorités. "La période postélectorale a été entachée d’actes de violence et d'une répression qui ont fait au moins 12 morts", écrit-t-elle ce jeudi.
 
Parmi les principaux acteurs des violences pour l'ONG : les forces de sécurité qui auraient "recouru à une force excessive". Human Rights Watch revient sur l'assignation à résidence de Cellou Dalein Diallo, les coupures d'internet ou de téléphone, ou la suspension de certains médias. Elle évoque " un contexte de répression généralisée qui a fragilisé la crédibilité des élections" et appelle les autorités à "faire preuve de vigilance pour prévenir des abus supplémentaires". (DW)
Nombre de lectures : 73 fois












Inscription à la newsletter