Connectez-vous

Human Rights Watch dénonce l’ampleur des violences post-électorales en Côte d’Ivoire

Vendredi 4 Décembre 2020

Dans un rapport publié mercredi, l’ONG Human Right Watch dénonce l’ampleur des violences post-électorales en Côte d’Ivoire et demande aux autorités d’enquêter sur la mort d’une cinquantaine de personnes. Selon HRW, au moins 50 personnes ont perdu la vie lors d’affrontements et/ou de violences intercommunautaires.
 
HRW analyse les affrontements entre partisans de l’opposition et du parti au pouvoir dans le quartier de Yopougon Kouté, à Abidjan, dans la ville d’Oumé (centre-ouest) de Toumodi, et à Elibou (sud-est), où HRW dénonce l’usage excessif de la force par les forces de sécurité, qui aurait tiré à balles réelles pour disperser une manifestation de l’opposition. À l’inverse, dans certains cas, les témoignages recueillis par cette ONG, évoquent la dégradation de la situation liée à l’absence de la police. (RFI)
Nombre de lectures : 169 fois












Inscription à la newsletter