Connectez-vous

Heurts entre policiers et jeunes demandant du travail en Tunisie

Vendredi 13 Janvier 2017

TUNIS (Reuters) - La police tunisienne a tiré des grenades lacrymogènes jeudi pour disperser des centaines de jeunes qui lui lançaient des pierres et des cocktails molotov après avoir manifesté pour réclamer du travail et dénoncer l'absence de développement dans une ville du sud du pays.
 
Six ans après le soulèvement contre le régime autoritaire de Zine El Abidine Ben Ali, le centre et le sud de la Tunisie sont régulièrement le théâtre de violence entre les forces de l'ordre et les habitants qui se plaignent de la situation économique.
 
Selon des habitants de Ben Guerdane joints par téléphone, des centaines de manifestants ont incendié des pneus et jeté divers projectiles sur les policiers.
"La police tire des grenades lacrymogènes pour disperser des centaines de jeunes qui manifestent dans le centre de la ville pour demander du travail", a dit l'un d'eux à Reuters.
 
Les habitants et les médias locaux ont indiqué que les magasins et les bureaux de Ben Guerdane étaient restés fermés jeudi en raison d'une grève générale.
 
Le Premier ministre tunisien, Youssef Chahed, va envoyer une délégation gouvernementale à Ben Guerdane vendredi pour discuter avec les protestataires, rapporte l'agence de presse TAP.
Une manifestation rassemblant quelque 4.000 personnes s'est également déroulée jeudi à Meknassy, sans incident cette fois, pour réclamer des emplois et des projets de développement.
 

 
Nombre de lectures : 29 fois












Inscription à la newsletter