Connectez-vous

Gaza - L’Iran hausse le ton devant les “crimes de guerre et le génocide” d'Israël

Dimanche 15 Octobre 2023

"Si les crimes de guerre et le génocide de l'apartheid israélien ne cessent pas immédiatement, la situation pourrait devenir incontrôlable et avoir des conséquences de grande envergure - dont la responsabilité incombe à l'ONU, au Conseil de sécurité et aux États conduisant le Conseil vers une impasse", a souligné samedi la mission iranienne à l'ONU. 

 

Ce message sur X est intervenu après qu'Axios a rapporté que Téhéran avait averti Israël – dans un message envoyé via l'ONU – que l’organisation devrait réagir si Israël menait une offensive terrestre dans la bande de Gaza contrôlée par le Hamas.

 

Israël se prépare à mener une offensive terrestre de grande envergure contre le Hamas dans la bande de Gaza, après avoir demandé aux Palestiniens vivant dans ce territoire densément peuplé de fuir vers le sud, vers une frontière fermée avec l'Égypte.

 

Israël s'est engagé à anéantir le Hamas en représailles à une attaque perpétrée par le groupe palestinien il y a une semaine. Le Hamas a lancé une attaque surprise contre Israël, tuant 1 300 personnes et prenant de nombreux otages. 

 

Les avions et l'artillerie israéliens ont déjà soumis Gaza au bombardement le plus intense qu'elle ait jamais connu, plaçant l'enclave, qui abrite 2,3 millions de Palestiniens, sous un siège total. Les autorités de Gaza affirment que plus de 2 300 personnes ont été tuées.

 

Les États-Unis s’efforcent de maintenir l’Iran à l’écart du conflit et la diplomatie internationale plus large s’efforce d’empêcher que le conflit ne s’étende en particulier au Liban et ne déclenche une guerre régionale.

 

Le Hezbollah, groupe libanais soutenu par l'Iran, s'est affronté à plusieurs reprises avec Israël de l'autre côté de la frontière libanaise depuis la semaine dernière, dans le cadre des affrontements les plus meurtriers depuis qu'ils ont mené une guerre d'un mois en 2006.

 

L'envoyé de l'ONU pour la paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland, a rencontré samedi le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian à Beyrouth, ont annoncé les Nations Unies. Abdollahian a ensuite rencontré le chef du Hamas Ismail Haniyeh au Qatar, a rapporté la chaîne Al Jazeera.

 

Interrogé sur le rapport Axios, le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric, a déclaré que “toutes les réunions (de Wennesland) ont eu pour but de discuter des efforts diplomatiques visant à libérer les otages, à garantir l'accès humanitaire et à empêcher un débordement du conflit dans la région au sens large”. “Cela inclut ses récentes réunions. au Liban”, a-t-il ajouté.

 

La mission israélienne auprès des Nations Unies a refusé de commenter le rapport d’Axios ou la publication de l'Iran sur les réseaux sociaux. [Agences]

Nombre de lectures : 158 fois











Inscription à la newsletter