Connectez-vous

Gaza : 4 enfants meurent de malnutrition dans un hôpital de Gaza en une semaine

Samedi 22 Juin 2024

Le directeur de l'hôpital Kamal Adwan, dans le nord de la bande de Gaza, Hossam Abu Safiya, a déploré ce samedi une augmentation du bilan de décès parmi les enfants hospitalisés à cause de la malnutrition à 4 morts en une semaine.

 

Abu Safiya a déclaré lors d’une conférence de presse tenue dans le nord de la bande de Gaza : "Nous avons perdu un enfant à la crèche de l’hôpital au cours des dernières heures à cause de la malnutrition".

 

Il a ajouté : "C'est le quatrième enfant martyrisé à l'hôpital au cours de la dernière semaine à cause de la malnutrition".

 

Il a ajouté qu'au cours des deux dernières semaines, l'hôpital a également diagnostiqué plus de 250 enfants présentant des signes de malnutrition, alertant sur le fait que la bande de Gaza "est confrontée à une véritable catastrophe sanitaire qui a commencé avec les enfants et pourrait se propager aux adultes".

 

Il a souligné que les naissances prématurées survenues à l'hôpital au cours de la période récente étaient dues à la malnutrition maternelle.

 

"Malgré les défis et malgré le ciblage des équipes et des institutions médicales par l'occupation, nous restons aux côtés de notre peuple, et en particulier à la lumière de la propagation des infections et des épidémies et du spectre de la famine et de la mort qui pèse sur le nord de Gaza", a-t-il proclamé.

 

Abu Safiya a appelé les organisations internationales à renforcer les efforts de secours dans le nord de Gaza, en autorisant notamment l'entrée de la nourriture, de l'eau potable, du carburant et des équipements nécessaires à l'élimination des déchets.

 

Il a souligné que le carburant à l'hôpital Kamal Adwan est à peine suffisant pour une seule journée, alertant sur le fait que l'hôpital risque d’être mis hors service s'il n'est pas approvisionné en carburant.

 

Le directeur de l’établissement médical a conclu ses déclarations en affirmant: "Nous sommes confrontés dans les prochains jours à une catastrophe sanitaire qui pourrait faire encore plus de martyrs parmi les malades et les personnes atteintes de maladies chroniques".

 

À cause de la guerre et des restrictions israéliennes qui violent les lois internationales, les Palestiniens de Gaza, et en particulier ceux qui vivent dans les régions du nord de l’enclave, souffrent sous le coup d'une grave pénurie de nourriture, d'eau et de médicaments, au point d'enregistrer des décès dus à la malnutrition.

 

Le 12 juin dernier, Martin Griffiths, secrétaire général adjoint des Nations unies aux Affaires humanitaires, anticipait déjà que la moitié de la population de Gaza allait être confrontée à la mort et à la famine d'ici à la mi-juillet, à moins que l'aide ne soit autorisée à arriver librement.

 

Depuis le 7 octobre 2023, Israël mène une offensive meurtrière contre Gaza avec le soutien inconditionnel des États-Unis, faisant plus de 123 000 morts et blessés Palestiniens, en plus des milliers de personnes disparues.

 

Ignorant la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU stipulant un cessez-le-feu immédiat, Israël a été condamné par la communauté internationale dans le cadre de son offensive meurtrière et brutale qui se poursuit toujours contre Gaza, depuis l'attaque transfrontalière du Hamas, le 7 octobre 2023. [AA]

 
Nombre de lectures : 192 fois











Inscription à la newsletter