Connectez-vous

GAZA - A l'hôpital Al-Shifa et environs, l’armée israélienne laisse derrière elle des dizaines de corps et une catastrophe humanitaire d’ampleur

Lundi 1 Avril 2024

GAZA - A l'hôpital Al-Shifa et environs, l’armée israélienne laisse derrière elle des dizaines de corps et une catastrophe humanitaire d’ampleur

Le retrait total de l’armée israélienne du complexe médical Al-Shifa et de ses environs, à l’ouest de la ville de Gaza, à l'aube de ce lundi, a révélé la présence de dizaines de morts et des destructions massives dans l’hôpital et ses environs.

 

Des témoins oculaires ont rapporté au correspondant d'Anadolu que l'armée israélienne a effectué un retrait total de l'hôpital Al-Shifa et des quartiers résidentiels environnants, lundi à l'aube, vers les zones situées au sud du quartier de Tal Al-Hawa, au sud-ouest de la ville de Gaza.

 

Selon les témoignages, le retrait a révélé que les forces israéliennes ont incendié tous les bâtiments de l'hôpital Al-Shifa, le mettant complètement hors service.

 

Les mêmes sources ont expliqué que l'armée a complètement détruit les étages du bâtiment de chirurgie spécialisée et incendié le reste du bâtiment, tout en incendiant le bâtiment principal d'accueil et d'urgence et en détruisant des dizaines de ses salles, ainsi que tout le matériel médical qui s'y trouvait.

 

Les forces israéliennes ont également incendié le bâtiment du service rénal, ainsi que ceux de la maternité, de la morgue, du centre de traitement du cancer et des brûlés, détruisant dans la foulée le bâtiment des cliniques externes.

 

Selon des sources médicales palestiniennes, l'hôpital est entièrement hors service et il serait difficile qu'il reprenne ses activités pendant la période actuelle.

 

Plusieurs sources ont rapporté que l'armée a détruit tout le matériel médical du complexe médical, ses salles d'opération et ses services de soins intensifs.

 

Dans un même contexte, des témoignages ont fait état de dizaines de morts retrouvés dans le complexe médical Al-Shifa et dans les rues Omar Al-Mukhtar, Izz Al-Din Al-Qassam, Abou Hasira, Bakr et Haboush, toutes situées aux alentours de l'hôpital.

 

Des témoins oculaires ont expliqué que l'armée avait profané le cimetière temporaire que les Palestiniens avaient établi dans le complexe médical Al-Shifa, en déterrant les corps des morts et en les jetant dans différentes zones de l'hôpital.

 

Les mêmes sources ont rapporté que l'armée israélienne a incendié ou détruit de nombreuses maisons et bâtiments résidentiels à proximité du complexe médical Al-Shifa, qui comptent des milliers d'unités résidentielles.

 

L'opération de l'armée israélienne contre le complexe médical d'Al-Shifa et ses environs s'est prolongée sur une durée de quatorze jours, s'est soldée par des dizaines de morts et de blessés et des centaines d'arrestations.

 

Les forces israéliennes ont pris d'assaut l'hôpital à deux reprises depuis le début de la guerre, le 7 octobre 2023. Le premier siège date du 16 novembre dernier, au terme d'un siège d'une semaine, au cours de laquelle l'armée a détruit les cours de complexe, certaines parties de ses bâtiments, ses équipements médicaux, ainsi que son générateur d'électricité.

 

Israël mène des opérations militaires meurtrières dans la Bande de Gaza qui ont fait des dizaines de milliers de victimes civiles, pour la plupart des enfants et des femmes, en plus d'une catastrophe humanitaire sans précédent et d'une destruction massive des infrastructures, qui ont valu à Tel Aviv de comparaître devant la Cour internationale de Justice pour des accusations de "génocide". [AA]

 
Nombre de lectures : 237 fois











Inscription à la newsletter