Connectez-vous

États-Unis : Nouvelle démission d'une responsable du Département d'État en raison de la politique de Biden à l'égard de Gaza

Mercredi 29 Mai 2024

Stacy Gilbert (photo LinkedIn)
Stacy Gilbert (photo LinkedIn)

Stacy Gilbert, une des principales responsables du Bureau de la population, des réfugiés et des migrations (PRM) relevant du Département d'Etat américain, a annoncé, mercredi, qu'elle démissionnait de son poste en raison de la politique de l'administration du Président Joe Biden à l'égard de la Bande de Gaza.

 

Le Washington Post a rapporté que Gilbert avait envoyé un courriel aux employés du Département d'État, affirmant que le rapport du département selon lequel Israël n'entravait pas l'arrivée de l’aide à la Bande de Gaza était « incorrecte ».

 

Le quotidien américain rapporte également que Gilbert s'est abstenu de tout commentaire concernant son courriel. Le journal cite également un fonctionnaire du Département d'État qui a déclaré que Gilbert et le Département d'État avaient des points de vue différents sur la question.

 

Josh Paul, le directeur qui a démissionné du Département d'État américain en raison de la politique menée à l'égard de Gaza, a également fait une déclaration sur son compte LinkedIn à propos de la démission de Stacy Gilbert.

 

« La démission de Stacy du PRM souligne l'échec absolu de l'administration Biden et du département d'État de (Antony) Blinken à faire quoi que ce soit - pendant plus de 7 mois de massacre à Gaza, les États-Unis n'ont pas fourni de protection - ils ont fourni des armes ; ils n'ont pas allégé les souffrances - ils ont favorisé une famine ; ils n'ont pas résolu la situation critique des personnes persécutées et déplacées de force en Palestine - ils ont fourni une couverture diplomatique à Israël pour qu'il continue à les persécuter et à les déplacer de force à plusieurs reprises au mépris de toute responsabilité ou justice », a déclaré Paul, qui a supervisé les transferts d'armes américaines lorsqu'il travaillait au département d'État.

 

Démission de responsables américains en raison de la politique de Biden à l'égard de Gaza

 

Lily Greenberg Call, assistante spéciale du chef de cabinet du Département américain de l'intérieur, a annoncé le 16 mai qu'elle démissionnait de son poste en raison du soutien apporté par l'administration Biden aux attaques israéliennes contre Gaza.

 

Call, diplomate d'origine juive nommé par Biden, a déclaré avoir rejoint l'administration Biden pour « une meilleure Amérique » et a déclaré : « Je ne peux plus, en toute conscience, continuer à représenter cette administration ».

 

Le major Harrison Mann, en poste à la Defense Intelligence Agency (DIA), organe du Département américain de la défense, a annoncé le 13 mai qu'il démissionnait de son poste en raison du soutien « inconditionnel » de son pays aux attaques israéliennes à Gaza, et que la politique américaine à l'égard de Gaza avait conduit à la mort de « dizaines de milliers de Palestiniens innocents ».

 

Se référant au fait qu'il a servi dans l'armée américaine pendant 13 ans et qu'il est issu d'une famille d'origine juive européenne, Mann a déclaré : « À un moment donné, quelle que soit la justification, soit vous défendez une politique qui permet d'affamer massivement des enfants, soit vous ne le faites pas ».

 

Aaron Bushnell, 25 ans, officier de l'armée de l'air américaine, s'est versé de l'essence sur la tête et s'est immolé par le feu devant l'ambassade d'Israël à Washington le 24 février, après avoir déclaré qu'il ne pouvait « plus être complice d'un génocide ».

 

Annelle Sheline, responsable des relations extérieures, qui avait un contrat de deux ans au Département d'État, a également annoncé publiquement sa démission. [AA]

 
Nombre de lectures : 343 fois











Inscription à la newsletter