Connectez-vous

Erdogan: "Notre vie a trouvé son sens avec la Cause palestinienne"

Mercredi 17 Avril 2024

Le Président de la République de Türkiye, Recep Tayyip Erdogan, a réitéré son attachement sans faille à la Cause palestinienne, repoussant toutes les critiques sur ce sujet, affirmant que "sa vie a trouvé son sens avec la Cause palestinienne".

 

Le Chef de l'Etat turc a pris la parole, mercredi, lors de la réunion hebdomadaire du groupe AK Parti au parlement turc, la première depuis les élections locales du 31 mars dernier.

 

Erdogan a tout d'abord fait un long état des lieux en commentant les résultats du scrutin local, et assurant que son parti et lui ont très bien compris le sens du message adressé par les électeurs.

 

"Nous allons opérer les changements nécessaires en interne en fonction des attentes de nos concitoyens", a-t-il affirmé, tout en étant rassurant sur la capacité de son mouvement à se renouveler et à se redresser.

 

Il a néanmoins souligné que l'Alliance du Peuple (Cumhur İttifakı), que l'AK Parti forme avec le parti de l'Action Nationaliste (MHP), "est sorti vainqueur du scrutin local avec 40,5% des voix, gagnant le droit de gérer 54,3% des 1400 mairies du pays".

 

Ensuite, le président Erdogan a voulu répondre aux critiques, notamment soulevées lors de la campagne électorale, concernant la politique de l'Exécutif envers les attaques israéliennes contre Gaza.

 

"Personne n'est en mesure de remettre en cause mon engagement ou celui de mes équipes envers la Palestine. Notre vie a trouvé son sens avec la Cause palestinienne", a-t-il soutenu avec fermeté.

 

Et d'ajouter: "Même si je devais être seul, tant qu'Allah m'accordera la vie, je continuerai à défendre la Cause palestinienne et à être la voix du peuple palestinien opprimé".

 

Le Chef de l'Etat turc a, néanmoins, reconnu que son gouvernement n'a pas réussi à expliquer clairement ce qu'il fait en faveur de la Cause palestinienne et des Palestiniens.

 

"Mais ceux qui critiquent notre sensibilité envers la Cause palestinienne comprendront un jour à quel point ils ont été injustes", a-t-il dit.
 

Erdogan a par ailleurs comparé la lutte du groupe de résistance palestinien Hamas à la guerre d'indépendance turque il y a plus de 100 ans.

 

"Nous sommes tout à fait conscients qu'il y a un prix à payer pour dire cela", a-t-il dit.

 

"En tuant plus de 14 000 enfants innocents à Gaza, Israël a déjà surpassé le leader nazi Adolf Hitler", a déclaré le président turc.

 

Et de poursuivre: "Avec le soutien inconditionnel de l'Occident, Israël commet des massacres qui font honte à l'histoire de l'humanité, tant à Gaza qu'en Cisjordanie".

 

Depuis l'attaque transfrontalière menée par le Hamas le 7 octobre, qui a fait quelque 1 200 morts, Israël a mené une offensive incessante sur Gaza, tuant près de 34 000 personnes, dont une majorité de femmes et d'enfants, et en blessant près de 77 000 autres.

 

La guerre d'Israël contre Gaza a poussé 85 % de la population du territoire à se déplacer à l'intérieur du pays, dans un contexte de graves pénuries de nourriture, d'eau potable et de médicaments, tandis que plus de 60 % des infrastructures de l'enclave ont été endommagées ou détruites, selon les Nations unies.

 

Israël est accusé de génocide par la Cour internationale de justice. Une décision provisoire rendue en janvier a ordonné à Tel-Aviv de mettre fin aux actes de génocide et de prendre des mesures pour garantir l'acheminement de l'aide humanitaire aux civils de Gaza. [AA]

 
Nombre de lectures : 78 fois










Les derniers articles

Inscription à la newsletter