Connectez-vous

Enseignements spirituels et éthiques : Le Prophète Muhammad, de sa naissance à celle de la ville de Médine

Jeudi 1 Décembre 2016

Enseignements spirituels et éthiques : Le Prophète Muhammad, de sa naissance à celle de la ville de Médine
Par Ibrahima Thierno LO
 
1. La vie de ton Prophète (Paix et Salut sur Lui) n’est pas une histoire que l’on contemple simplement, mais la traduction pratique du Coran, le mode d’emploi du monde venant du Créateur du monde, l’expression la plus accomplie de ta double attestation de Foi (Il n’y a de Dieu que Dieu et Muhammad est Son Messager). La vie de ton Bien-aimé constitue une source intarissable d’enseignements spirituels et éthiques pour ton bien-être dans cette courte vie et dans la vie éternelle. « Vous avez, dans le Prophète de Dieu, un si bel exemple pour celui qui espère en Dieu et au Jugement dernier, et qui évoque souvent le Nom du Seigneur. » (Al-Ahzaab, 20)  
 
2. Ton Bien-aimé est une Miséricorde non seulement pour les humains mais aussi pour toutes les autres créatures de l’univers. N’oublie pas qu’à chaque fois que tu célèbres les louanges de ton seigneur comme ton Bien-aimé te l’a montré, tu entres en harmonie avec les objets inertes, les plantes, les animaux, les montagnes, les planètes, les étoiles, les cieux jusqu’aux anges qui ont chacun leur façon de célébrer l’Unique. « Les sept Cieux, la Terre et tout ce qu’ils renferment célèbrent le Nom du Seigneur, et il n’est rien dans la Création qui ne proclame Sa gloire. Mais vous ne comprenez pas leur façon de L’exalter. En vérité, Dieu est Plein de compassion et de mansuétude». (Al-Isra, 44)     
 
3. Tu peux perdre des êtres très chers, mais sache que l’Unique est toujours là et mettra sur ton chemin des femmes et des hommes exceptionnels qui vont te couvrir d’un amour inconditionnel et t’accompagner dans ta vie.       
 
4. Ne sous-estime aucun emploi pourvu qu’il soit légal et qu’il te permette de gagner ta vie d'une manière décente.  Si Dieu t'accorde un statut confortable, ne néglige jamais les hommes et les femmes qui travaillent à la sueur de leur front pour sauvegarder leur dignité et celle de leurs familles. Rappelle-toi toujours que le premier emploi de ton Bien-aimé fut le métier de berger.
 
5. A l’image de ton Bien-aimé, sois toujours celui qui rassemble quand tout divise. Un rassembleur ne se décrète pas. Il se mérite par une bonne conduite et une éthique irréprochable. Même avant de recevoir le Message, ton Bien-aimé avait reçu le surnom de Al-Amine (le digne de confiance) de la part de ses compatriotes.                 
 
6. Fais partie de ceux qui revivifient les valeurs de respect, de tendresse, de courtoisie, et de fraternité  dans ton milieu de vie pour vaincre la division et toute forme de violence orale ou physique.
 
7. Dans l’année, cherche de petits moments de solitude, comme pendant le ramadan, pour éviter d’être emporté par la routine de la vie. Ce sont des moments d’introspection, de recul sur soi, de diagnostic des maux du cœur, de méditation sur le sens de la vie et sur la création. 
 
8. Le premier verset révélé à ton Bien-aimé a été « Iqra » - Lis. Sache donc que la recherche du savoir te rapproche de Dieu. « .. de tous les serviteurs de Dieu, seuls les savants Le craignent véritablement... » (Fatir, 28)        
 
9. Le Coran est plein d’histoires des peuples anciens qui ont tout subi tout comme ton Prophète et ses compagnons. Tu y trouveras un grand réconfort et une grande source d'inspiration face aux épreuves de la vie. « Tous les récits que Nous te rapportons sur les prophètes sont destinés à raffermir ton cœur. Tu y découvriras la vérité ainsi qu’une exhortation et un rappel à l’adresse des croyants. » (Hud, 120)
 
10. Dans toute relation humaine, ne te fie pas toujours à ton intuition. L’égo s’y cache dans bien des occasions.  Demande-toi toujours : que ferait mon Bien-aimé Rassouloullah à ma place ? 
 
11. Dans des situations de peur, d’angoisse ou de doute, chacun des deux conjoints est d’une grande source de réconfort pour l’autre. Rappelez-vous du verset : «Elles sont un vêtement pour vous et vous êtes un vêtement pour elles ». (Al-Baqara, 187) 
 
12. Si tu veux voir le changement autour de toi, commence par changer ce qui est en toi en te conformant aux instructions de ton Seigneur. A toi les efforts et à Dieu les résultats.  
 
13. Une société modèle n’est que la somme de familles modèles. Fais en sorte que ta famille vive les changements que tu veux voir dans la société. 
 
14. Si tu veux garder tes liens avec ton Créateur, garde-toi de couper les liens de parenté, même avec un proche qui te fait du tort.   
 
15. L’Education est à la base de tout changement. Quand elle est donnée par un Educateur de qualité sur la base d'un savoir authentique, elle est source de lumière et de libération.
 
16. Ta raison humaine est un énorme don divin, une lumière naturelle innée (fitra), une voix intérieure qui te dicte le bien et le mal. Mais sache qu’elle est façonnée par son environnement immédiat qui peut la corrompre ou lui permettre de garder sa pureté. Abreuve ta raison de la Raison Supérieure Divine, la Lumière infinie qui t’apaise dans ta quête du sens au-delà des limites de ta propre raison. La Révélation est lumière sur lumière.  « …lumière sur lumière. Dieu guide vers Sa lumière qui Il veut et propose des paraboles aux hommes, car Sa science n’a point de limite. » (Nur, 35)   
 
17. Des adversaires peuvent te combattre, mais ta constance à leur vouloir du bien les fera changer s’ils leur reste encore une parcelle de lumière. A défaut, sache qu’ils t’apprécieront en privé et que seule la faiblesse les empêche de le manifester. Continue quand même à leur souhaiter du bien à l’image de ton Bien-aimé Rassouloullah.
 
18. S’il t’arrive d’être maltraité pour ton sens élevé de l'éthique, pense à la détermination des nobles compagnons, comme seydina Bilal, qui ont enduré la pire des peines pour un MOT que leurs bourreaux voulaient qu’ils cessent de dire et de vivre - l’Unique « Ahadoune Ahad ».  L’histoire leur a donné raison.    
 
19. Les endroits où tu peux espérer un parfait vivre ensemble sont les endroits où la justice est une valeur sûre pour tous les hommes et toutes les femmes dans leur diversité de race, de religion et d'origine.    
 
20. La sincérité doit être toujours ta meilleure arme dans toutes les circonstances. Dieu est toujours avec les sincères.              
 
21. Ne cherche pas à te faire accepter par une catégorie d’élites pleines de suffisance au point de négliger les femmes et les hommes qui ont le plus besoin de ton savoir et de ta compagnie. 
 
22. Pour toujours espérer en Dieu dans ton cheminement spirituel, pense au cheminement des compagnons de ton Bien-aimé qui ont été façonnés à l'école du Prophète. Ils étaient pour la plupart des jeunes au début de leur compagnonnage avec le Bien-aimé (qui avait 40 ans) : Seydina Abu Bakr (37 ans), Seydina 'Uthman (34 ans), Seydina 'Umar (33 ans), Seydina 'Ali (10 ans), Seyda Khadija (55 ans), Seyda Fatima (5 ans).  Aie confiance en la Miséricorde de Ton Seigneur qui te console dans un hadith qudsi : « Je suis avec Mon serviteur selon l'opinion qu’il se fait de Moi ».
 
23. Il peut t’arriver de vivre des moments difficiles qui, en apparence, peuvent être en ta défaveur alors qu’en réalité, Dieu les a voulus ainsi pour t’épargner une grande calamité ou pour t’orienter vers un bienfait. «..il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose qui constitue pourtant un bien pour vous ; et il se peut que vous chérissiez une autre, alors qu’elle constitue un mal pour vous. Dieu le sait ; mais vous, vous ne le savez pas ». (Al-Baqara, 216)
 
24. A chaque fois que toutes les portes semblent se fermer devant toi, rappelle-toi l’année de la tristesse de ton Bien-aimé et son passage douloureux à Taif. La succession des difficultés ne veut nullement dire que Ton Seigneur t’a abandonné.
 
25. Mieux, quand les épreuves se suivent et se ressemblent, que le mal arrive à son paroxysme, et que tu t’apprêtes à dire : « je n’en peux plus! », c’est souvent la délivrance qui sonne à ta porte.
 
26. Dans ces moments difficiles, avec la noble patience que ton Bien-aimé t’a enseignée, observe bien les signes que Ton Seigneur met sur ta voie pour te montrer qu’Il est avec toi. Le meilleur des signes est que tu te sentes plus proche de Lui comme Rassouloullah l’avait senti après son invocation formulée à Taif.
 
27. La prière est le plus beau cadeau de l'ascension de ton Bien-aimé. Il t’offre une occasion de t'élever au-dessus des préoccupations de la vie et permet à ton cœur de faire l'ascension auprès de Qui tout s'apaise. Un entretien direct avec Ton Seigneur. Sans aucun intermédiaire ! 
 
28. Quand le secours d’Allah arrive, rien ne peut l’arrêter. Ses signes défilent les uns après les autres.
 
29. Souviens-toi du hadith sur la valeur de l’intention. Dans la voie qui mène à Dieu, l'enjeu n'est pas le courant d'appartenance, mais plutôt l'appartenance du cœur et les bons comportements qui le confirment. Sois le digne héritier de tous ceux qui ont oeuvré pour le bien-être de ta communauté.
 
30. Ne sois pas fataliste dans la vie. Devant chaque situation, à l’image de ton Bien-aimé sur le chemin de son hégire,  déploie tous les efforts nécessaires comme si tu ne comptais que sur tes efforts ; et puis remets-toi à Dieu comme si tes efforts ne représentent rien devant Sa volonté. 
 
31. Soit toujours optimiste comme l’était ton Bien-aimé. Que ta seule préoccupation soit l’agrément de Dieu. Lorsque Dieu est satisfait de toi, Il est toujours avec toi, et personne ne peut alors  te nuire. Mais lorsque Dieu n’est pas de ton côté, personne ne pourra t’être d'une quelconque utilité face à Son décret.   
 
32. Enfin, « Certes, à côté de la difficulté, il y a la facilité. ». (Ash-Sharh, 5-6)
 
Que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur son envoyé Seydina Muhammad
 
 
 
Nombre de lectures : 930 fois


1.Posté par N39 le 30/12/2016 18:50
Un article très interessant.

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter