Connectez-vous

En Centrafrique, avantage à Moscou et au groupe Wagner dans le bras de fer avec l'UE

Jeudi 2 Décembre 2021

Selon des révélations du site EUobserver publiées lundi, des mercenaires russes du groupe Wagner ont pris le commandement en Centrafrique d’un bataillon pourtant formé par l’Union européenne. Une illustration supplémentaire de l’efficacité de la lutte d’influence que la Russie mène depuis plusieurs années dans ce pays. Cette stratégie pourrait servir de modèle ailleurs, comme au Mali.
 
Formé par l'Union européenne, mais commandé par des mercenaires russes à la solde du Kremlin, le bataillon d'infanterie territoriale 7 (BIT 7) des forces armées centrafricaines, entraîné par des instructeurs européens, répond dorénavant aux ordres des mercenaires du groupe Wagner, affirme le site EUobserver dans une enquête publiée lundi 29 novembre.
 
Cette publication bruxelloise a pu consulter un rapport du Service européen pour l'action extérieure (SEAE) - l'équivalent pour l'UE d'un ministère des Affaires étrangères - constatant que le BIT 7 est "actuellement contrôlé par du personnel du groupe Wagner" qui l'utiliserait à sa guise en "violation des accords avec la Mission de formation de l'Union européenne en République centrafricaine (EUTM RCA) sur la transparence " de l'emploi des troupes. (France24)
Nombre de lectures : 3167 fois












Inscription à la newsletter