Connectez-vous

Donald Trump gracie 73 personnes, dont Steve Bannon et le rappeur Lil Wayne

Mercredi 20 Janvier 2021

Steve Bannon
Steve Bannon
Le président américain sortant Donald Trump va notamment gracier son ancien stratège en chef Steve Bannon, le rappeur Lil Wayne, ainsi que 71 autres personnes.
 
Steve Bannon, 66 ans, avait été l’un des artisans de la campagne présidentielle victorieuse de Donald Trump en 2016 avant d’être poussé vers la sortie par le milliardaire républicain. Accusé d’avoir détourné des fonds prétendument destinés à la construction d’un mur à la frontière Etats-Unis-Mexique, il a obtenu la clémence du président selon un communiqué de la Maison Blanche  qui énumère les heureux graciés.
 
A la dernière minute
 
Cette grâce avait été annoncée auparavant par plusieurs médias américains.
Selon le New York Times, Donald Trump a pris la décision de gracier son ancien conseiller à la dernière minute après s’être entretenu au téléphone avec lui.
 
La grâce présidentielle annulerait les charges portées contre Steve Bannon s’il était condamné, selon le journal.
 
Sur la liste des autres personnes graciées figure son ancien collecteur de fonds Elliott Broidy, poursuivi pour une campagne de lobbying illégale.
 
Ces derniers mois, M. Trump, qui doit s’envoler mercredi matin pour la Floride, a déjà utilisé ce pouvoir présidentiel et a exonéré des collaborateurs et des proches. Certains avaient été condamnés dans le cadre de l’enquête sur une possible collusion entre la Russie et son équipe de campagne en 2016.
 
Rappeurs graciés
 
Donald Trump a également commué la peine du rappeur Lil Wayne. Ce dernier a plaidé coupable pour la possession d’une arme à feu qui avait été retrouvé lors d’une fouille à Miami en décembre 2019. L'artiste, qui a déjà été condamné, n’avait pas le droit de posséder des armes en Floride. Il risquait jusqu’à dix ans de prison.
 
Le rappeur Kodak Black, de son vrai nom Bill K. Kapri, a également vu sa peine commuée. L’artiste a été condamné à 46 mois de prison. Il a falsifié des documents en vue de l’achat d’armes.
 
Washington a précisé qu'il a "déjà purgé près de la moitié de sa peine".
Nombre de lectures : 164 fois












Inscription à la newsletter