Connectez-vous

Djibouti redéfinit les grandes lignes de sa diplomatie

Jeudi 22 Décembre 2016

DJIBOUTI, 22 décembre (Xinhua) -- Le président djiboutien, Ismail Omar Guelleh, a redéfini mercredi les grandes lignes de la diplomatie du pays au cours d'une réunion avec tous les ambassadeurs djiboutiens, accordant la première priorité au développement de l'économie à travers la construction et la modernisation des infrastructures.
 
"Ensuite, a dit le président, la promotion et la valorisation de la culture djiboutienne, fruit d'une double identité arabo-africaine, pays d'échange et de rencontre, de paix et de tolérance est un impératif que vous devez prendre en considération lorsque vous faites la promotion de Djibouti dans vos pays d'accréditation".
 
Pour ce qui est du secteur du tourisme, le président Ismail Omar Guelleh a rappelé le potentiel énorme que dispose Djibouti, notamment sa faune et sa flore sous-marines, ses paysages extraordinaires ou encore sa géologie unique.

"L'Etat s'est déjà fortement engagé dans le développement de ce secteur et des projets d'envergures sont actuellement à l'étude. A cette fin, je voudrais que ce volet de notre développement soit désormais inscrit dans vos priorités afin de faire de Djibouti une destination touristique de choix", a-t-il précisé.
 
Conscient que la réussite de ces objectifs demande toutefois le renforcement, en termes de ressources humaines, de chancelleries et consulats djiboutiens à l'étranger, le président Guelleh a promis de prendre les dispositions nécessaires en vue de fournir à ces ambassades et consulats les moyens indispensables au succès de leurs missions.

"Nous allons adapter notre architecture diplomatique à ces nouveaux enjeux économiques, culturels et touristiques, notamment à travers l'accréditation d'un attaché culturel et économique dans chaque ambassade", a-t-il affirmé.
 
Cette rencontre entre le président et les diplomates djiboutiens intervient dans la foulée de la deuxième conférence des Ambassadeurs et des consuls généraux, qui se tient dix ans après la première, organisée en 2006.
 

 
Nombre de lectures : 76 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter