Connectez-vous

Diplomatie : L’Arabie saoudite et le Pakistan renforcent leurs relations

Samedi 8 Mai 2021

Le prince hériter saoudien MBS (g) et le premier ministre pakistanais Imre Khan
Le prince hériter saoudien MBS (g) et le premier ministre pakistanais Imre Khan
Ryad et Islamabad ont signé des accords visant à renforcer leurs relations après des mois de rapports tendus entre deux pays pourtant alliés.
 
L’Arabie saoudite et le Pakistan ont signé samedi des accords visant à renforcer leurs relations après des mois de relations tendues entre les deux alliés en raison de la région disputée du Cachemire, divisé entre l’Inde et le Pakistan qui souhaitent tous deux en contrôler la totalité.
 
Bien que l’Arabie saoudite ait été le premier pays visité par le Premier ministre pakistanais à la suite de son élection en 2018, Ryad est ultérieurement apparu mécontent dans ses rapports avec Islamabad. Et malgré le soutien économique apporté ces dernières années par Ryad au Pakistan, chiffré à des milliards de dollars d’aides et de crédits, les observateurs notent que le royaume est également soucieux de ne pas contrarier l’Inde, partenaire commercial clé et importateur de pétrole saoudien.
 
2,5 millions de Pakistanais en Arabie saoudite
 
Le prince héritier Mohammed Ben Salman et Imran Khan, arrivé vendredi pour une visite de trois jours, ont souligné «l’importance d’élargir et d’intensifier les horizons de (leur) coopération» bilatérale. Selon l’agence de presse d’État saoudien, les deux pays ont signé deux accords dans la ville de Jeddah (ouest) relevant du domaine de la justice et de la criminalité.
 
Deux autres documents sur la lutte contre le trafic de drogue et sur le financement de projets dans les domaines de l’énergie, de l’infrastructure, des transports, de l’eau et des communications, ont également été signés. Durant son voyage, Imran Khan -- qui a visité à six reprises le royaume --, entend se concentrer sur l’amélioration des relations avec Ryad et se pencher sur les besoins des quelque 2,5 millions de Pakistanais travaillant dans le pays. (AFP)
Nombre de lectures : 83 fois













Inscription à la newsletter