Connectez-vous

DPG: 81 milliards pour l’employabilité et la formation professionnelle des jeunes

Mercredi 6 Décembre 2017

« (…) D’ici 2020, d’importants projets seront mis en œuvre pour renforcer l’accès équitable à la formation professionnelle et à des enseignements et apprentissages de qualité à travers : 
 
la réhabilitation de l’ensemble des lycées techniques du pays ainsi que la finalisation des 2 lycées professionnels de Fatick et Sandiara en 2018 ;
 
la mise en place de trois clusters de formation professionnelle dans les domaines de l’horticulture, de l’aviculture et du tourisme pour un montant de 19 milliards FCFA  ;
 
le démarrage de la construction de huit (8) centres de formation professionnelle dans les localités de Porokhane, Nabadji Civol, Mboumba, NGourane, Foundiougne, Goudomp, Ndangalma, Koungheul, Médina Gounass, Thiempieng, Ndouloumadji, Aéré lao et Sokone, à travers les fonds de la CFCE, pour 4 milliards de FCFA ;
 
la construction d’un centre de formation aux métiers de la foresterie à Bounkiling, d’un centre orienté vers les métiers industriels à Sédhiou et d’un centre de formation aux métiers de l’agriculture et de l’élevage à Goudiry, pour un coût prévisionnel de 2,5 milliards FCFA ;
 
L’Office Nationale de la Formation Professionnelle envisage de former 2.000 jeunes dans les métiers du pétrole et du gaz ainsi que 2.000 ouvriers meuniers. 
Dans le cadre des programmes apprentissage, 4.068 apprentis et 814 maîtres seront pris en charge. 
 
D’ici 2020, 3.500 jeunes bénéficieront de formation dans les domaines de l’horticulture, de l’aviculture et du tourisme et 10.000 autres pourront accéder à des certificats de spécialité, à travers le Projet de Formation Professionnelle pour l’Emploi et la Compétitivité (le FPEC). 
 
Quant au Fonds de Financement de la Formation professionnelle et technique (3FPT), il s’est fixé une cible de 6.600 bénéficiaires pour la formation du personnel des entreprises et de 8.300 autres bénéficiaires concernant les demandeurs individuels, d’ici 2019. 
 
En étroite collaboration avec le secteur privé, plus 10.000 jeunes recevront des formations dans le cadre du modèle de formation duale école-entreprise, financée à travers la Contribution Forfaitaire à la Charge de l’Entreprise (la CFCE), à côté d’autres initiatives développées avec le secteur privé. 
 
Ces efforts seront accompagnés de la finalisation, avant fin 2019, des centres sectoriels de formation professionnelle aux métiers de la mécanique des poids lourds, de l’automobile, du machinisme agricole de Diama et de la maîtrise énergétique, réalisés aussi en parfaite synergie avec le secteur privé. 
 
Au total, plus de 81 milliards FCFA seront consacrés d’ici 2020 au renforcement de l’employabilité des jeunes, à leur insertion professionnelle ainsi qu’au renforcement de l’offre d’infrastructures de formation professionnelle.»
 
 
Nombre de lectures : 144 fois









Inscription à la newsletter