Connectez-vous

Covid-19 : Jean-Baptiste Djebbari favorable à un « certificat sanitaire digital » pour les passagers aériens

Lundi 22 Février 2021

Alors que le débat sur l’adoption d’un « passeport vaccinal » continue de diviser les décideurs, le « certificat sanitaire digital » tel que les applications Travel Pass ou AOKpass semble s’imposer.
 
Interrogé vendredi à l’antenne de RMC, le ministre délégué en charge des transports, Jean-Baptiste Djebbari, s’est dit favorable à la mise en place d’un tel certificat sanitaire digital pour faciliter les voyages aériens.
 
« Il y a un sujet de savoir comment aujourd’hui on « digitalise » l’ensemble des documents« , comme l’attestation de test, celle de motif impérieux de voyage ou l’attestation de non-symptômes, a énuméré Jean-Baptiste Djebbari. Autant de documents « papier » qu’il faut présenter à l’embarquement et qui ralentissent les flux de voyageurs dans les aéroports, même avec le trafic réduit actuel, a fait observer le ministre. Cette numérisation pour faciliter les voyages aériens, « il faut y aller maintenant, c’est quand même le sens de l’Histoire« , a-t-il déclaré.
 
Il a dit soutenir Travel Pass, le certificat sanitaire développé par l’Association internationale du transport aérien  (IATA) et testé actuellement actuellement par des compagnies aériennes aux Emirates arabes unis, au Royaume-Uni et à Singapour. Application sécurisée, Travel Pass garantirait l’identité de son porteur et l’authenticité du test de dépistage ou du certificat de vaccination.
 
En France, les compagnies Air Caraïbes, French Bee et Air France ont annoncé qu’elles allaient tester en mars l’application AOKpass  sur les liaisons au départ de Paris vers la Guadeloupe et la Martinique, là aussi pour améliorer l’expérience de ses clients et fluidifier leur parcours en aéroport. Les résultats du test Covid-19 négatif, nécessaires pour voyager, seront authentifiés via un partenariat avec un laboratoire et enregistrés de façon sécurisée sur cette application.
 
En revanche, Jean-Baptiste Djebbari a souligné que le débat sur un passeport vaccinal n’était pas encore tranché. « C’est une discussion politique qui n’a pas encore eu lieu, elle aura lieu en France et au niveau européen quand on aura suffisamment avancé sur la politique vaccinale », a-t-il ajouté, en rappelant que seuls « quelques pourcents » de la population européenne étaient pour l’instant vaccinés. Ursula Von der Leyen, présidente de la Commission européenne, est du même avis :  « Tant que tous les citoyens n’ont pas eu la possibilité de se faire vacciner, les certificats [de vaccination du Covid-19, ndlr] ne devraient pas être utilisés à d’autres fins. »
 
Nombre de lectures : 134 fois













Inscription à la newsletter