Connectez-vous

Coronavirus/Mbacké : La note dissonante qui trouble l’harmonie du concert

Lundi 30 Mars 2020

Abdou Mbacké Ndao, maire de Mbacké
Abdou Mbacké Ndao, maire de Mbacké
 Apres les directives pertinentes du Président de la République, la ville de Mbacké a engagé, au pas de charge, la croisade contre le Covid-19 qui décime des vies à travers le monde.
 
Pour jouer pleinement sa partition dans la lutte résolue contre cet ennemi redoutable pour le moins sournois et silencieux, un ‘conseil de guerre’ a été mis en place pour servir de dispositif de veille et d’alerte contre la moindre manifestation de la pandémie.
 
Sous ce rapport, l’autorité administrative a mis à contribution les segments les plus significatifs de la population locale pour harmoniser et coordonner les interventions et les stratégies les plus aptes à arrêter les avancées du coronavirus.
 
Au terme d’une rencontre, tenue à la salle de conférence, un comité de gestion de la crise, d’un large spectre, a été installé avec la participation de tout le gratin local : le mouvement associatif  des jeunes sans distinction de genre, les représentants des transporteurs, les délégués des transporteurs, des commerçants et des artisans, des dignitaires et notabilités religieux, des maires de communes, des autorités sanitaires, des délègues du marché etc.
 
Le chef de l’Exécutif départemental a lancé un appel pressant à la population locale pour adopter les mesures usuelles d’hygiène (lavage des mains au savon, utilisation de gel hydro alcoolique, s’abstenir de se saluer, éternuer dans un mouchoir à jeter, se tenir à distance réglementée, port de masque).
 
Il a été également recommandé de se méfier des entreprises d’intoxication et de se fier aux seules données provenant des professionnels de la santé qui dispensent des informations fiables prélevées à bonne source.
 
Un satisfecit a été décerné aux travailleurs de la santé qui ont, au péril de leur vie, fait preuve de dévouement et de patriotisme dans des circonstances difficiles.
 
Sous un tout autre rapport, la population locale manifeste,sans la moindre réserve, son soutien aux mesures et recommandations pertinentes du Président de la République. Cependant, elle s’oppose à toute démarche qui voudrait mettre à profit la détresse de la population pour en faire un fonds de commerce personnel.
 
La municipalité de Mbacké a prélevé du trésor public la manne financière de l’ordre de 16 000 000 en violation des dispositions qui organisent les règles de la comptabilité publique (délibération du conseil municipal – absence de marché – présentation de factures – documents comptables, etc.)
 
L’argent serait acquitté au nom du maire qui a procédé personnellement aux dépenses qu’il a décidées unilatéralement, sans même l’implication de la commission sociale du conseil municipal et de la commission départementale de gestion de la crise qui a reçu, de la part du maire, un montant dérisoire d’1 000 000. Le maire a acheté du riz et de l’huile pour les 150 daaras que compterait la ville à raison d’un sac de riz et d’un bidon de 05 litres d’huile pour chaque daara.
 
Le centre de santé de Mbacké a reçu une enveloppe de moins de 600 000 FCFA pour la dotation de produits désinfectants.
 
Le maire a déclaré clairement que cette présente dotation va remplacer les fonds de dotation (4 000 000) pour les nécessiteux qui ne seront pas attributaires à la veille de la korité.
 
Des pans entiers du mouvement associatif exigent du maire qu’il produise les pièces à conviction qui justifient les dépenses engagées personnellement par le premier magistrat de la ville.
 
Youssoupha BABOU
Instituteur Principal de classe exceptionnelle à la retraite
Nombre de lectures : 192 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter