Connectez-vous

Cisjordanie : Hausse des destructions par Israël durant la pandémie

Vendredi 11 Septembre 2020

Cisjordanie : Hausse des destructions par Israël durant la pandémie
Ces déprédations ont aggravé la précarité de la population, a alerté l’ONU. Entre mars et août 2020, 389 structures appartenant à des Palestiniens ont été détruites ou confisquées, soit 65 par mois, a affirmé jeudi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU. Celui-ci souligne qu’il s’agit de la moyenne mensuelle la plus élevée depuis quatre ans.
 
En six mois, «442 Palestiniens se sont retrouvés sans-abri en raison des destructions, les exposant davantage aux risques liés à la pandémie», s’est alarmé l’Ocha dans un communiqué. «Sur le seul mois d’août, 205 personnes ont été déplacées, soit plus que sur n’importe quel mois depuis janvier 2017», selon cette source.
 
Installations sanitaires aussi attaquées
 
Les structures évoquées incluent des logements mais aussi des installations sanitaires et des constructions dans le secteur agricole. Les autorités israéliennes d’occupation ont indiqué «mener des opérations contre les activités de planification et de construction illégales, par obligation de maintenir l’ordre public».
 
Ces opérations sont conduites conformément à la loi, a affirmé le Bureau de coordination des activités du gouvernement israélien dans les Territoires palestiniens (Cogat).
 
Interdit par le droit international
 
D’après l’Ocha, les permis de construire requis par Israël sont «quasiment impossibles à obtenir pour les Palestiniens». «La destruction de propriétés en territoire occupé est interdit par le droit humanitaire international, à moins que ce soit absolument nécessaire pour des opérations militaires», a rappelé Jamie McGoldrick, coordinateur humanitaire pour les Territoires palestiniens.
 
La Cisjordanie est occupée illégalement par l’armée israélienne depuis 1967. «La pandémie mondiale a augmenté les besoins et la fragilité des Palestiniens», et ces «démolitions illégales exacerbent cette fragilité et doivent cesser immédiatement», a appelé Goldrick, dans une vidéo publiée sur le site internet de l’Ocha.
 
D’après le dernier bilan du ministère de la Santé palestinien, plus de 27'600 personnes infectées par le virus ont officiellement été recensées en Cisjordanie, dont 193 sont décédées. (ATS/NXP)
 
Nombre de lectures : 87 fois












Inscription à la newsletter