Connectez-vous

Cisjordanie : 9 500 Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes

Mardi 16 Avril 2024

Des organismes palestiniens spécialisés dans les affaires des détenus ont communiqué ce mardi que le nombre de prisonniers dans les geôles israéliennes avait atteint plus de 9 500 Palestiniens.

 

C'est ce qui ressort d'un communiqué commun de la Commission pour les affaires des prisonniers et ex-prisonniers, affiliée à l'OLP (gouvernementale), du Club des prisonniers palestiniens (non gouvernemental) et à la Fondation Addameer pour les droits de l'homme (non gouvernementale), à la veille de la Journée du prisonnier palestinien, célébré le 17 avril chaque année.

 

Le communiqué indique que le nombre de détenus dans les prisons israéliennes atteint plus de 9 500 Palestiniens, dont 80 femmes et plus de 200 enfants, répartis entre les prisons Megiddo, Ofer et Damon.

 

La même source a expliqué que ces chiffres n'incluent pas tous les détenus de la bande de Gaza qui font l'objet de disparitions forcées.
 

Selon les organisations palestiniennes, le nombre de personnes placées en détention administrative (sans chef d’inculpation) s'élève à plus de 3 660 personnes au début du mois d’avril courant, dont 22 femmes et plus de 40 enfants.

 

Le nombre de journalistes détenus a également atteint 56, dont 45 journalistes arrêtés après le 7 octobre et qui demeurent toujours en détention, parmi lesquels 4 femmes journalistes, selon le communiqué.

 

Concernant le nombre de détenus malades, le communiqué indique qu'il existe des centaines de détenus malades et blessés, et que leur nombre est en constante augmentation après le 7 octobre, à cause “des crimes, des politiques et des mesures de représailles systématiques imposées par l'occupation aux prisonniers, comme notamment la torture et les délits médicaux“, selon le communiqué.

 

D’après les chiffres indiqués par le communiqué, Israël a arrêté 21 prisonniers avant les “Accords d'Oslo“ signés entre l'OLP et Israël en 1993, en plus des 11 prisonniers qui avaient été arrêtés avant cette date et libérés dans le cadre de l’accord d’échange conclu en 2011 contre la libération du soldat israélien Gilad Shalit, mais qui ont été arrêtés de nouveau en 2014.

 

Des centaines de détenus sont emprisonnés depuis plus de 21 ans, et la plupart d’entre eux purgent des peines de perpétuité.

 

Selon le Club des prisonniers, 600 détenus purgent une ou plusieurs peines de prison à perpétuité (99 ans selon la loi militaire israélienne), parmi lesquels le prisonnier Abdallah Barghouti, qui a été condamné à 67 peines de prison à perpétuité.

 

Les données du Club des prisonniers indiquent que 252 détenus sont morts en détention depuis 1967, dont 16 après le 7 octobre (sans compter les prisonniers de la bande de Gaza).

 

Les autorités israéliennes détiennent les corps de 27 prisonniers et refusent de les remettre à leurs familles, dont le plus âgé est Anis Dawla, décédé à la prison d'Ashkelon en 1980, selon le communiqué. [AA]

 

Nombre de lectures : 217 fois










Les derniers articles

Inscription à la newsletter