Connectez-vous

Chine : « Toujours plus loin dans l'espace » (Le Quotidien du Peuple)

Dimanche 9 Août 2020

 Au centre de contrôle des vols spatiaux de Beijing, les systèmes de mission ont été répétés et coordonnés à plusieurs reprises. Au centre de mesure et de contrôle des satellites de Xi'an, le système de communication Ciel-Terre a achevé sa transformation adaptative. Aux stations spatiales profondes de Kashgar et de Jiamusi, un support complet de mesure et de contrôle a été mis en place. En orbite géosynchrone, deux satellites "chaînes du ciel" étaient en attente, transmettant continuellement des données télémétriques vers le sol.
 
Au Centre de lancement spatial de Wenchang, dans la province insulaire de Hainan, la sonde chinoise Tianwen-1 visera le point le plus proche de Mars de la Terre. Une telle occasion ne se présente qu'une fois tous les 26 mois, et est à ne pas manquer.
 
Le 23 juillet, la première mission chinoise d'exploration de Mars, Tianwen-1, a décollé par le lancement de la fusée porteuse Longue Marche-5. La sonde chinoise Tianwen-1 devrait effectuer un voyage interplanétaire d'environ sept mois avant d'arriver en orbite autour de Mars et effectuer ses trois grandes missions d'exploration, à savoir orbiter autour de Mars, atterrir sur Mars et visiter Mars.
 
Le 27 juillet, le capteur de navigation optique de la sonde Tianwen-1 a pris une photo nette de la conjonction entre la Terre et la Lune, à 1,2 million de kilomètres de la Terre, tout en quittant le foyer Terre-Lune. Tianwen-1 a utilisé son capteur de navigation optique pour obtenir des images de la Terre et de la Lune ensemble.
 
Quelles sont les difficultés d'un voyage à destination de Mars ?
 
Pour qu'un objet puisse échapper à l'attraction gravitationnelle de la Terre et se rendre sur Mars, il doit atteindre la deuxième vitesse spatiale de 11,2 kilomètres par seconde, et plus la masse de l'objet est importante, plus il est difficile d'atteindre cette vitesse. La sonde martienne Tianwen-1 pesant environ 5 tonnes, est la sonde la plus lourde de l'espace jamais lancée par la Chine. C'est également la première fois que la fusée porteuse Longue Marche 5, surnommée "Grosse 5", a dépassé cette deuxième vitesse spatiale, la vitesse la plus rapide jamais atteinte par un lanceur chinois.
 
De nos jours, la vitesse la plus rapide à laquelle les hommes peuvent transmettre des informations est celle de la lumière, soit à 300 000 kilomètres par seconde. La distance entre Mars et la Terre est de plus de 50 millions de kilomètres à son point le plus proche et de 400 millions de kilomètres à son point le plus éloigné. Le retard dans la transmission des informations, qui va de quelques minutes à plusieurs dizaines de minutes, rend impossible le contrôle direct de la sonde par un centre de contrôle au sol et oblige la sonde à réagir à un environnement inconnu de l'espace et à prendre des décisions et des choix indépendants.
 
Que faire sur Mars ?
 
"Atteindre Mars n'est pas l'objectif, l'objectif est d'obtenir le plus de données d'exploration scientifique efficaces possible", a déclaré Liu Tongjie, directeur adjoint du centre d'exploration lunaire et d'ingénierie spatiale de l'Administration spatiale nationale de Chine et porte-parole de la première mission d'exploration de Mars en Chine. Il a ajouté que l'orbiteur qui tourne autour de Mars transporte sept instruments scientifiques et que l'atterrisseur "Mars Rover" transporte une charge utile de six unités.
 
Après son atterrissage sur Mars, Tianwen-1 renverra des images de la planète rouge, mesurera sa surface et sa structure géologique superficielle, enregistrera son climat et son environnement de champ magnétique, et accumulera une grande quantité de données d'exploration scientifique.

Pourquoi Mars ?
 
Liu Tongjie a indiqué que les conditions naturelles de Mars sont les plus similaires à celles de la Terre. Mars est donc le premier choix d'exploration de l'espace en dehors du système Terre-Lune.
 
Lors de précédentes explorations, les scientifiques ont trouvé des preuves de la présence d'eau sur Mars. Dès lors, l'existence des conditions favorables à la vie sur Mars et la question de savoir si Mars pourrait être le passé ou le futur de la Terre sont devenues des questions scientifiques majeures. L'étude de Mars est d'une grande importance pour la compréhension de l'évolution de la Terre.
 
Le programme chinois d'exploration planétaire Tianwen porte le nom éponyme du poème du poète chinois Qu Yuan. Tout comme Qu Yuan il y a 2 300 ans, les êtres humains ont encore beaucoup de questions sans réponse dans l'étude de l'espace, tout comme des enfants qui ramasseraient des coquillages sur la plage. Pour l'industrie spatiale chinoise, la mission d'exploration de Mars est le point de départ du programme d'exploration planétaire, et sa première étape d'un voyage vers un espace encore plus lointain.
 
De la construction de la station spatiale de Tiangong, à des centaines de kilomètres du sol, au voyage de Chang'e vers la Lune, à 300 000 kilomètres, en passant par l'exploration de Mars par la sonde Tianwen à des centaines de millions de kilomètres de la Terre. Ces longs voyages vers des lieux plus lointains de l'univers révèlent l'attrait infini des profondeurs de l'espace et démontrent l'esprit d'exploration et les efforts persistants des astronautes chinois.
Wen wu (Quotidien du peuple)
Nombre de lectures : 101 fois












Inscription à la newsletter