Connectez-vous

COMMISSION DE L’UA : Le soutien du Nigeria à Amina Mohamed fragilise les chances d'Abdoulaye Bathily

Vendredi 6 Janvier 2017

C’est notre confrère en ligne financialafrik.com qui donne l’information : Amina Mohamed, candidate du Kenya à la présidence de la Commission de l’Union africaine, a obtenu un soutien de taille, celui du Nigeria. Le choix de ce géant du continent lui a été notifié le mercredi 4 janvier par un fidèle du président fédéral, en l’occurrence le ministre en charge des Mines, Kayodé Fayemi, qui avait été dépêché dans la capitale kenyane.
 
On ignore si ce soutien du Nigeria sera déterminant pour la chef de la diplomatie kenyane face à ses adversaires. Ce qui paraît curieux, c’est qu’il avait été indiqué que les quinze pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), à laquelle appartient le Nigeria, avaient déjà décidé d’apporter leur appui au candidat sénégalais Abdoulaye Bathily.
 
Si l’option Amina Mohamed de Buhari est avérée, elle pourrait fragiliser la dynamique unitaire officiellement scellée autour de Bathily, à moins qu’une telle dynamique n’ait jamais existé en réalité. Elle ouvrirait la porte à de gros marchandages diplomatiques entre les cinq candidats sur fonds de promesses concernant d’autres centres d’intérêt continentaux.
 
La position nigériane serait d’autant plus embêtante pour Abdoulaye Bathily que les pays du bassin oriental de l’Afrique devraient unanimement se ranger derrière le Kenya, puissance émergente aux atouts économiques non négligeables pour ses voisins. Des sources non officielles font également état d’un possible soutien de l’Afrique du Sud (et de ses alliés de la Sadc) à la candidate kenyane.
Amina Mohamed (voir notre entretien exclusif sur le site) a déjà décroché le vote togolais en attendant que les choix des uns et des autres s’affirment après négociations.
 
Trois autres candidats sont en piste : le tchadien Moussa Faki Mahamat, Pelonomi Venson-Moitoi du Botswana et l’Equato-guinéen Agapito Mba Mokuy.
 
Le quintet sera départagé le 31 janvier prochain, en marge du sommet de l’Union africaine à Addis Abeba. (Momar Dieng)
 
Nombre de lectures : 166 fois

Nouveau commentaire :













Inscription à la newsletter