Connectez-vous

Brigades Al-Qassam : L'armée israélienne a tué 3 prisonniers détenus par le Hamas, dont un citoyen américain

Dimanche 9 Juin 2024

Les Brigades Al-Qassam, l'aile militaire du mouvement de résistance Hamas, ont annoncé, dimanche, que l'armée israélienne a tué 3 de ses prisonniers hier samedi, dont un citoyen américain, lors de la libération de 4 détenus israéliens dans le camp de Nuseirat.

 

C'est ce qui ressort de la vidéo publiée par les Brigades via la plateforme Telegram, au lendemain de la libération par l'armée israélienne de quatre de ses prisonniers lors d'une opération menée dans le camp de Nuseirat, dans le centre de la Bande de Gaza.

 

Les Brigades ont publié des photos de trois corps, dont les identités n'ont pas été révélées et dont les visages étaient couverts, avec des traces de sang sur leurs dépouilles.

 

« Votre gouvernement tue des prisonniers pour en sauver d'autres », est-il indiqué dans un message vidéo adressé aux familles des prisonniers israéliens.

 

Et de poursuivre : « Après le massacre commis hier par votre armée dans le camp de Nuseirat pour sauver 4 prisonniers, nous vous informons que pour les sauver, votre armée a tué 3 prisonniers dans le même camp, dont l'un est de nationalité américaine ».

 

« Vos prisonniers ne seront libérés que lorsque nous aurons libéré les nôtres », est-il ajouté.

 

Les Brigades Al-Qassam ont accompagné la vidéo du hashtag « Le temps est compté.... Votre gouvernement vous ment ».

 

L'armée israélienne et les familles des prisonniers israéliens n'ont fait aucun commentaire sur la vidéo d'Al-Qassam jusqu'à 15h05 (GMT).

 

Samedi, 274 Palestiniens ont été tués, dont 64 enfants et 57 femmes, et des centaines de civils ont été blessés, dans un massacre commis par les forces israéliennes après de violentes frappes aériennes et d'artillerie visant le camp de Nuseirat à Gaza, ce qui a provoqué une vague générale de condamnations.

 

Ce massacre a eu lieu alors que l'armée a sauvé 4 détenus civils israéliens qui étaient aux mains du Hamas, tandis que les Brigades Al-Qassam, la branche militaire du mouvement, ont annoncé que le bombardement, qui a fait des centaines de morts et de blessés parmi les Palestiniens, a également entraîné la mort de prisonniers israéliens.

 

Israël mène une guerre meurtrière contre la Bande de Gaza depuis le 7 octobre 2023. Guerre qui a fait plus de 121 000 victimes palestiniennes (entre morts et blessés), pour la plupart des femmes et des enfants, et environ 10 000 disparus, dans un contexte de destruction massive et de famine qui a coûté la vie à des enfants et à des personnes âgées.

 

Israël poursuit sa guerre en dépit d'une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies exigeant l'arrêt immédiat des hostilités et de l'injonction de la Cour internationale de justice de mettre fin à l'invasion de la ville de Rafah, dans le sud de la Bande de Gaza, et de prendre des mesures pour prévenir les actes à caractère « génocidaire » et améliorer la situation humanitaire désastreuse dans la Bande de Gaza. [AA]

 
Nombre de lectures : 186 fois











Inscription à la newsletter