Connectez-vous

Arabie saoudite : le recrutement militaire ouvert aux femmes

Dimanche 21 Février 2021

Les femmes peuvent désormais rejoindre les forces armées d’Arabie saoudite, à la suite d’une décision du ministère de la Défense qui permet aux hommes et aux femmes de s’inscrire via un portail d’admission unifié à partir de dimanche.
 
Les grades de soldate à  sergente seront disponibles dans l’Armée saoudienne, dans les Forces royales de Défense aérienne d'Arabie Saoudite, dans la Marine royale saoudienne, dans la Force royale de missiles stratégiques saoudiens, et dans les Services médicaux des forces armées.
 
Toutes les candidates doivent passer les tests d’admission selon des conditions spécifiées, avoir un casier judiciaire vierge et être médicalement aptes au service. Mais certains critères supplémentaires ont été ajoutés pour les candidatures féminines.
 
Les candidates saoudiennes doivent avoir entre 21 et 40 ans, mesurer 155 cm ou plus et ne peuvent pas être fonctionnaires. Les candidates doivent également être titulaires d’une carte d’identité nationale indépendante et avoir au moins fait des études secondaires. Les candidates mariées à des citoyens non saoudiens ne seront pas acceptées.
 
La tranche d’âge pour les nouveaux candidats de sexe masculin est de 17 à 40 ans et leur taille minimale est de 160 cm. Les réactions aux nouvelles normes de recrutement unifiées du ministère sont mitigées.
 
La spécialiste des systèmes d’exploitation, Halah Al-Ynabawi, a expliqué que le fait d’autoriser les femmes à rejoindre l’armée dans les pays arabes était un sujet controversé au cours des 30 dernières années.
 
« Mais aujourd’hui, la vision du roi Salman a joué un grand rôle dans l’inclusion des femmes dans tous les domaines — gouvernemental et maintenant militaire », affirme-t-elle à Arab News.
 
« Je pense qu’il est très important pour les femmes de faire partie de l’armée, où elles peuvent jouer un rôle actif dans notre société conservatrice ». La spécialiste des technologies de l’information Rahma Al-Khayri, quant à elle, partage un point de vue différent.
 
« Tout au long de l’histoire, nous n’avons jamais entendu parler d’une femme qui soit venue au champ de bataille et qui se soit battue », a-t-elle déclaré. « Nous entendons toujours parler de femmes qui guérissent les gens, ou peut-être qui surveillent les approvisionnements dans l’administration et dans les unités de contrôle. L’homme est celui qui se bat sur le terrain ». (ArabNews)
 
Nombre de lectures : 95 fois












Inscription à la newsletter