Connectez-vous

Alain Juppé dit sentir de la panique chez Nicolas Sarkozy

Vendredi 7 Octobre 2016

PARIS (Reuters) - Alain Juppé, favori dans la course à l'investiture présidentielle de la droite, a déclaré jeudi voir dans les récentes sorties de Nicolas Sarkozy, qu'il qualifie d'"outrances", des signes de panique.

Prié de réagir à des propos de l'ex-président dénonçant en termes virulents les appels lancés aux électeurs de gauche, le maire de Bordeaux a déploré à son tour la stratégie de son principal concurrent.

"Cette espèce d'outrance est mauvais signe. Il y a un peu de panique à bord", a affirmé Alain Juppé, invité de L'Emission politique de France 2.

"Je regardais une étude, il n'y a pas très longtemps, qui montre que la seule chance de Nicolas Sarkozy de gagner, c'est de capter les voix de l'extrême-droite", a-t-il ajouté.

Les deux principaux rivaux de la primaire s'écharpent depuis plusieurs jours au sujet du corps électoral appelé à choisir le candidat de la droite pour la présidentielle de l'an prochain.
Alain Juppé propose de transcender le clivage droite-gauche et exhorte les déçus de François Hollande à voter les 20 et 27 novembre.

"Où est la loyauté quand on appelle des électeurs de gauche à venir voter, à signer - parjure - un papier dans lequel ils s'engageraient à partager les valeurs de la droite et du centre alors qu'en vérité ils n'en partagent aucune ?", a déclaré Nicolas Sarkozy lundi, lors d'un meeting en Alsace.
"Je ne veux pas de cette primaire-là, parce que ce serait la primaire de la déloyauté et du mensonge", a-t-il insisté.

Installé dans le rôle du favori depuis deux ans, Alain Juppé est donné en tête des intentions de vote aux premier et second tours de la primaire, avec respectivement 39% et 53%, dans un sondage Harris Interactive paru jeudi.

 
Nombre de lectures : 20 fois












Inscription à la newsletter